10 millions de quintaux de fruits et légumes et 80 000 tonnes de viande/an pour les Algériens - DIA
32059
single,single-post,postid-32059,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Fruit et légumes

10 millions de quintaux de fruits et légumes et 80 000 tonnes de viande/an pour les Algériens

DIA-16 mai 2018: La consommation annuelle des fruits et légumes pour les Algériens avoisine les 10 millions de quintaux, selon les chiffres fournis par l’Association nationale des artisans et commerçants algériens. Il s’agit d’une moyenne de consommation qui se rapproche des normes internationales et donc appréciable pour les 40 millions d’Algériens.

Pour ce qui est des viandes rouges et blanche, les Algériens consomment quelque 80 000 tonnes par an, sachant que ces viandes sont représentées par les viandes ovines, bovines, poulet et dinde. Le lapin et autres viandes n’étant pas prisées par les Algériens. 
Les fruits, légumes et viandes sont commercialisées à travers 70 000 marchés recensés au niveau national, ce qui est très peu quand on sait que 500 APC ne disposent pas de marchés agréés. Cela signifie que le marché parallèle est bien implanté en Algérie, d’où les difficultés que trouvent les autorités à l’endiguer ou plutôt à réduire son expansion.
S’agissant du pain qui est un produit subventionné, les chiffres font ressortir que cet aliment de base pour les Algériens coûte à l’Etat 5 milliards de DA par an. Le gaspillage du pain est une réalité constamment déplorée, les Algériens jettent une moyenne de 3 millions de baguettes de pain. Les sociétés de nettoyage au niveau des différentes wilaya du pays ont dû créér un service spécial pour s’occuper exclusivement de la collecte du pain qu’ils recyclent au profit des agriculteurs et autres éleveurs de bétail et de volailles. 
Amir Hani