Les 10 personnalités qui contribuent au développement des TIC en Algérie - DIA
31846
single,single-post,postid-31846,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-CLASS 10 TIC

Les 10 personnalités qui contribuent au développement des TIC en Algérie

 
DIA-11 mai 2018: Le monde des TIC a depuis quelques années bougé en Algérie, plusieurs personnes ont contribué à leurs manières et chacun selon sa formation et sa spécialité à développer les TIC mais aussi à protéger des dangers de l’internet. Dossier préparé par Salim AGGAR  
 
Karim Embarek (Organisateur d’Algeria 2.0) 
Électronicien de formation, il commence son parcours en tant qu’employé dans une entreprise nationale, il quitte l’entreprise après avoir découvert le monde de la communication et des avantages du monde de l’informatique en général, il commence alors par travailler chez deux agences puis après quelques années, il lance son entreprise de communication et d’organisation d’événements. Il lance son premier événement international en 2005 et depuis il continue à participer pour mettre sa touche dans l’écosystème algérien.
Il organise aussi le BeMyApp (concours d’applications Mobiles), le Joomchrono, plusieurs éditions de Joomladay, il co-organise en 2011 un événement sur le web et aussi co-organise la première startup weekend en Algérie en 2011, il enchaine alors plusieurs éditions de startup weekend au pendant d’#Algeria20, et en 2013 et 2014 il co-organise et finance la première startup weekend Women, et le premier startup weekend Women Maghreb, et le global startup weekend women Oran. À ce jour, il compte à son actif 6 éditions d’Algeria 2.0 et 8 startups weekend. il co-organise aussi le Algeria Game Dev Fest. Acteur du web algérien et fervent partisans du collaboratif, il oeuvre à rendre accessibles le savoir et la formation pour tous sans la barrière financière ou géographique
 
Gaoua Abdelouahab Passionné par l’apport des technologies dans la performance individuelle et collective, je passe ma vie depuis plus de 20 ans à mettre en synergie les talents algériens au service de la nation. Fondateur d’ITSolutions.dz intégrateur incontournable de solutions ERP et BI Et Fondateur de Dypix.com agence digitale pionnière dans le web national avec des portails tels que : fibladi.dzprobladi.comcvya.dzcharikatec.comelbi3.com …
 
Rached Guettouche : Diplômé de l’école supérieure d’informatique appliquée du groupe français CESI, Rached Guettouche est une pointure dans le monde Digital en Algérie, Serial Entrepreneur, Consultant et Organisateur des événements Digital phare en Algérie comme Qe3da Digital,Qe3da training, FtoorCom , GeekFtourAlgerie..Rached Guettouche s’acharne depuis plus de 6 ans à démocratiser l’utilisation des technologies de l’information et de la communication au-delà des barrières sociales à travers ses projets.
Boucherim Youcef : Expert international en TIC, Spécialisé dans les solutions techniques des Opérations et Maintenance Réseau. Ingénieur d’Etat en Télécom de formation, diplômé de l’institut national des Télécoms à Oran Promotion IGE16. Actuellement Directeur O&M et solutions Technique réseau chez ZTE Algérie Alger smart city.
 
Colonel Djamel Benredjem, directeur du Centre de prévention et de lutte contre la criminalité informatique et la cybercriminalité relevant de la gendarmerie nationale. 
Doctorant en cyber-sécurité  de l’USTHB à Alger en 2012, le directeur du CPLCIC a obtenu son magister en CyberForensic en 2008  et une année auparavant, c’est à l’Université Concordia au Canada qu’il décroche son master en CyberForensic. Licencié en anglais, de l’université d’Alger en 1996. Le colonel Djamel Benredjem détient également plusieurs attestations et certificats dans le domaine de la cybersécurité et sécurité informatique. Le Colonel Djamel Benredjem a présidé la Commission de préparation et d’organisation du Séminaire multinational dans le cadre de l’initiative 5+5 Défense, tenu à Alger les 22 et 23 avril 2015, sous le thème «Cybercriminalité : réseaux sociaux et sécurité publique ». Il est également membre du groupe de travail chargé de rôle d’autorité racine autonome de certification électronique, installé auprès du Premier ministre (avril 2013 jusqu’à ce jour), membre du groupe ad hoc, chargé de mener une réflexion sur la commercialisation de l’imagerie satellitaire à très haute résolution des points sensibles en Algérie, installé par le Premier ministre auprès du ministère des Affaires étrangères (mai 2010-mai 2012) et membre du groupe interministériel, chargé de l’élaboration de l’avant-projet du décret exécutif portant création, organisation et fonctionnement de l’organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication, (2010-2011). Entre 2007-2009, le directeur du CPLCIC faisait partie du groupe interministériel chargé de l’élaboration de l’avant-projet de la loi portant règles particulières relatives à la prévention et à la lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication comme il a pris part au séminaire international intitulé : « Cybercrime et terrorisme dans la région méditerranéenne», organisé à Rome – Italie (mai 2015), avec présentation d’une communication sur l’expérience algérienne dans le domaine ainsi qu’à la Conférence internationale sur la sécurité du cyberespace (ICCS), organisée par le FBI et l’Université Fordham, New York, USA, en janvier 2012. Depuis 2010 à ce jour, le colonel Djamel Benredjem a rédigé plus de huit publications sur l’informatique. Moins médiatisé, mais plus qualifié, M. Benredjem est sans doute le premier responsable de la sécurité informatique dans le pays. Il a contribué largement dans la sensibilisation et la protection de l’enfance et la jeunesse sur internet. Il milite quotidiennement pour la protection du système d’information national. 
 
Younès Grar: Ingénieur d’Etat de l’INELEC de Boumerdès en 1985, puis en 1990, Magister en Cybernétique du Centre de Développement des Technologies Avancées, M. Grar a occupé le poste de chef de Laboratoire Architecture des systèmes. Depuis Septembre 1997, il a dirigé l’ISP privé GECOS. Il a contribué notamment à la création de plusieurs associations professionnelles (AAFSI, AITA, AFICTA, IJMA3, ARISPA). Il a été vice-président du Collège international de l’AFNIC.
En juillet 2008, il est nommé au poste de conseiller du Ministre de la Poste et des TIC, chargé de l’élaboration du programme « e-Algérie 2013 ». En Octobre 2010, il rejoint l’entreprise Animapp Algérie, spécialisée dans le développement des applications mobiles, où il occupe le poste de Directeur Général. Depuis Octobre 2011, il occupe le poste de consultant IT chez un certain nombre d’entreprises. Il fut initiateur de la publication des résultats du BAC sur internet. 
Il a été désigné comme personnalité du web pour l’année 2012 lors de l’évènement Algeria Web Awards. A l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance, il a été choisi parmi les 50 personnalités qui ont marqué l’économie algérienne pendant les 50 années d’indépendance. Il fut également nommé chef de cabinet de la ministre des Ptic Houda Faraoun.  
 
Dr. Djalila RAHALI Docteur en psychologie clinique spécialisée en CyberPsychologie. 
Première Cyberpsychologue en Algérie (depuis 1999). Psychothérapeute et Cyberpsychothérapeute spécialisée en addictions à internet (aux réseaux sociaux, aux jeux en ligne, aux Smartphones et au hacking). Ex conseillère de ministres chargée de la e-communication. Chercheur en comportements des cybers délinquants et cybercriminels. Membre du (Laboratoire des Moyens d’Investigation et Techniques Thérapeutiques des Troubles du comportement » à l’Université d’Oran. Speaker dans le domaine de la cyberpsychologie et la cybercriminalité. Auteure de plusieurs articles autour de l’addiction à internet dans la vie courante et dans le lieu de travail (cyberflânerie), de l’addiction des enfants et adolescents aux jeux en ligne et au hacking et du passage chez l’algérien de la citoyenneté à la netoyenneté par des processus psychologiques. Activiste dans les opérations de sensibilisation des parents d’élèves et des écoliers en milieu pédagogique.
 
Rafik Khenifsa : Ingénieur en informatique de formation, il s’occupa des événements de la presse indépendante du lancement des premiers services informatiques de certains quotidiens de la presse nationale, parmi eux la Tribune et l’hebdomadaire l’événement avant de lancer le 26 septembre 2002 le premier hebdomadaire dédié aux TIC, IT MAG. Il demeure l’un des rares connaisseurs du monde très complexe des TIC et des télécoms.
 
Karim Khelouiati:  Manager de Eurl Kooteo. Expert en TIC depuis plus de 25 ans reconnu adepte du monde du libre open-source et LINUX, spécialiste de veille économique et concurrentielle. Expert en sécurité informatique qualifié en prévention des cyber-incidents. Dans ce contexte il fut l’organisateur du premier salon international sur la cybersecurité ‘HYMAYATIC 2017 ‘ainsi que la participation aux conférences et journées thématiques internationales liées à la sécurité cybernétique (ex. Beaconing et catfishing) englobant la e-reputation, le piratage informatique et l’activité frauduleuse.
  
Iheb Tekkour (vulgarisation des tic , influencer du web Algérien) Passionné du web et des nouvelles technologies et du marketing, titulaire d’un MBA en E-Marketing de l’université de Wesford Genève, Suisse. Après des expériences enrichissantes dans les différentes multinationales ou il était en charge du Digital actuellement Directeur général d’une Entreprise spécialisée dans le digital et les solutions Geomarketing et de développement de solutions web et mobile.