12 palestiniens tués dans des affrontements avec l'armée israélienne à Gaza - DIA
30332
single,single-post,postid-30332,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Gaza

12 palestiniens tués dans des affrontements avec l’armée israélienne à Gaza

DIA-30 mars 2018: Des affrontements ont éclaté entre manifestants palestiniens et soldats israéliens faisant plusieurs morts et des centaines de blessés.

La situation s’est brusquement tendue dans la bande de Gaza ce vendredi. Au moins douze Palestiniens sont morts et des centaines d’autres blessés dans des affrontements avec l’armée israélienne, indique Reuters.

A l’origine des violences, un mouvement de protestation palestinien qui a débuté ce vendredi et qui vise à obtenir le droit pour les réfugiés palestiniens de rentrer en Israël et à protester contre le strict blocus imposé à la bande de Gaza. La contestation doit durer six semaines, un village de tente a été installé en cinq emplacements à la limite entre l’Etat juif et la bande de Gaza.

Une foule de plusieurs milliers de Palestiniens

De source palestinienne, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont participé au mouvement ce vendredi, 30 000 selon l’armée israélienne. Officiellement, l’action est organisée par la société civile mais elle est aussi soutenue par le Hamas.

Quelques autres petits rassemblements ont été signalés en Cisjordanie occupée, où des affrontements ont fait 65 blessés.

L’armée israélienne craint que la foule, composée de femmes et d’enfants, tente de forcer la frontière.
La barrière frontalière est régulièrement le théâtre de heurts meurtriers entre habitants de l’enclave sous blocus et soldats israéliens.