DIA | 1500 familles vivent à la Casbah dans des bâtisses classées « rouge » selon le CTC
48827
post-template-default,single,single-post,postid-48827,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

1500 familles vivent à la Casbah dans des bâtisses classées « rouge » selon le CTC

DIA-09 Février 2020: Selon le CTC, 120 bâtisses classées « rouge » occupées par 1500 familles attendant leur relogement dans le cadre des opérations lancées par la wilaya d’Alger en vue de l’éradication de l’habitat précaire et des bâtisses menaçant ruine, a fait savoir, ce samedi, le président de l’Assemblée populaire communale (APC) de la Casbah, Omar Stili.

Dans une déclaration à l’agence officielle, Omar Stili a relevé que ses services comptaient auparavant 350 bâtisses et constructions classées « rouge », soulignant que les opérations de relogement des habitants de la Casbah devront se poursuivre.

« Lors de la prochaine opération de relogement, la priorité serait donnée aux familles occupant les bâtisses classées « rouge » qui ne figurent pas sur la liste de bénéficiaires de ces opérations et dont la grande majorité est au niveau de la Haute Casbah d’Alger », a ajouté Omar Stili.

Concernant les retards des travaux de restauration de l’ancien quartier de la Casbah, le président de l’APC de la Casbah a indiqué que le plan permanent de sauvegarde et de mise en valeur du secteur sauvegardé de la Casbah d’Alger limitait les prérogatives de la commune et ne lui permettait pas d’intervenir en matière de restauration, appelant à la nécessité de revoir cette loi.