BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

2017 : une année politique décisive

DIA-01 janvier 2016: L’année 2017 s’annonce comme étant une année politique décisive compte tenu des échéances électorales prévues au cours de cet exercice. Il s’agit des élections législatives prévues le mois de mai et locales qui devraient intervenir vers le mois de novembre.  

Les élections de cette année sont importantes et décisives dans la mesure où elles se dérouleront dans un nouveau contexte politique, caractérisé par les changements introduits à la faveur de la Constitution révisée.

Désormais, une seule instance sera chargée de la surveillance des élections, à savoir la Haute instance indépendante de Surveillance des élections, qui a été instituée par le président de la République, après la promulgation au Journal officiel de la Constitution révisée. Auparavant, la surveillance des élections était confiée à deux commissions, la première était constituée de membres désignés et la deuxième de membres élus représentant les partis politiques.

Désormais, la Haute instance indépendante de surveillance des élections est présidée par une personnalité nationale nommée par le président de la République, après consultation des partis politiques, en l’occurrence Abdelwahab Derbal.

La Haute instance qui veille à la transparence et à la probité des élections présidentielles, législatives, locales et  référendums, depuis la convocation du corps électoral jusqu’à la proclamation des résultats provisoires du scrutin. Elle est composée à parité de magistrats proposés par le Conseil supérieur de la magistrature, nommés par le président de la République et de compétences indépendantes choisies parmi la société civile, nommées par le président de la République, est-il mentionné dans le Journal officiel.

Cette Haute instance garantit la probité des élections, ce qui explique la participation massive voire record des partis politique aux législatives de 2017. A l’exception du parti de Djilali Sofiane (Jil Jadid) et d’autres partis microscopiques ; les autres formations politiques ont annoncé leur participation.

Les prochaines élections législatives inaugureront aussi l’ère de la nouvelle législature qui sera d’une seule session. Elle débutera le mois de septembre et se poursuivra jusqu’au mois de juillet, soit une seule session au lieu de deux, comme c’était le cas jusque-là.

Mohamed Nassim 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-IMAM

Les imams consacrent le prêche du vendredi aux élections locales

DIA-17 novembre 2017: Les imams des mosquées d’Alger ont consacré le prêche de la prière ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *