30 mois pour transformer le parc zoologique de Bel Aknoun en un Disney Land algérien  - DIA
30690
single,single-post,postid-30690,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Melzi

30 mois pour transformer le parc zoologique de Bel Aknoun en un Disney Land algérien 

DIA-08 avril 2018: Comme révélé en exclusivité par DIA en décembre dernier, les travaux de réhabilitation du parc d’attraction et zoologique de Ben Aknoun vont débuter au courant de ce mois d’avril. Il s’agit de transformer le parc en un Disney Land algérien. A cet effet, le directeur de la Société d’Investissement Hôtelière (SIH), Hamid Melzi a animé ce dimanche une conférence de presse pour annoncer le début du projet. Une enveloppe de 59 milliards de dinars a été réservée à ce projet qui devrait être livré dans un délai de 30 mois, a-t-il dit.
 
Melzi a indiqué que des représentants de la SIH et de Disney Land devraient se rencontrer la semaine prochaine à Alger afin d’entamer des discussions pour un partenariat entre les deux parties.
Pour le moment les travaux de construction d’un mur de 12 km sont entamés pour sécuriser le pourtour du parc dont le terrain s’étale sur trois communes de la wilaya d’Alger, à savoir Ben Aknoun, Birmandreis et El Achour.
Le parc sera doté de deux hôtels de 4 étoiles, a indiqué Melzi, précisant qu’il s’agit de rénover les hôtels situés à l’intérieur du parc, le Mancada et Mouflons d’or. Ce projet est confié à l’hôtel Sofitel. Les autres projets concernant les aspects zoologique et attraction seront confiés à des entreprises à désigner, selon Melzi qui a précisé que les 113 locaux existants actuellement dans ce parc seront supprimés. Selon Melzi, une fois le projet finalisé, le prix d’accès au parc ne dépassera pas les 100 dinars.
Pour la précision, Melzi gère le Centre international des conférences (CIC) et le résidence d’Etat à Club des pins.
 Amir Hani