Le tribunal d'El Kala ordonne le transfert de Ali Haddad vers Alger (Vidéo) - DIA
41399
single,single-post,postid-41399,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Haddad Ali

Le tribunal d’El Kala ordonne le transfert de Ali Haddad vers Alger (Vidéo)

DIA-02 avril 2019: Le tribunal correctionnel d’El Kala a ordonné, lundi, le transfert vers Alger (Bir Mourad Rais) du patron du groupe ETRHB et ex président du FCE, Ali Haddad, arrêté par les services des douanes algériennes du poste frontalier d’Oum Téboul, alors qu’il s’apprêtait à se rendre en Tunisie, a-t-on confirmé de source judiciaire.

Le concerné, qui a été placé, en fin d’après-midi d’hier dimanche, en garde à vue avant d’être présenté aux environs de 15 heures de cet après-midi devant le magistrat instructeur, sera transféré « incessamment » sur le tribunal  de Bir Mourad Rais (Alger) où il aura à répondre des griefs qui lui sont reprochés, à savoir, la non déclaration de devises et présentation de dossier non conforme à la réglementation alors qu’il tentait de se rendre en Tunisie, a-t-on ajouté de même source. 

Dans une vidéo qui a postée sur les réseaux sociaux, on découvre de loin le patron du groupe ETRHB qui était fortement escorté par les éléments du BRI, sortir du tribunal sous les hués et les cris des citoyens. 

Pour rappel, l’ex président du FCE a été appréhendé, à Oum Téboul, en possession de deux passeports ainsi que la somme de 5.000 euros alors que la législation en matière de change stipule qu’au-delà de 1.000 euros le voyageur est tenu de faire une déclaration à l’entrée et la sortie des frontières du pays.

En plus de l’infraction à la législation de change, l’auteur présumé, qui a en outre présenté des documents de passages non conforme à la législation, a été transféré dans un premier temps du poste frontalier d’Oum Téboul vers la daira d’El Kala où il a été entendu par les services de la police relevant de cette daïra. 

Amir Hani