DIA | Affaire du lycée Seballa : demande d’audience à Benghebrit et transfert des élèves
9524
post-template-default,single,single-post,postid-9524,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Affaire du lycée Seballa : demande d’audience à Benghebrit et transfert des élèves

DIA-05 septembre 2016: Les parents des lycéennes interdites d’accès au lycée Seballa de la cité 1 600 logements (Draria, Alger), ont décidé d’opter pour un transfert collectif de leurs enfants. Ils ne veulent pas que leurs filles remettent les pieds dans ce lycée où un simple appariteur leur exige le port du voile, nous a-t-on dit. Il s’agit pour rappel des élèves-filles de la première année secondaire.
Les parents de ces élèves s’activent pour les inscrire dans le lycée le plus proche, notamment celui d’El Achour qui est pourtant surchargé. Il faut relever au passage que la région a été fortement urbanisée avec la construction de trois cités AADL et d’autres groupements résidentiels sans que des lycées ne soient édifiés.
Ces mêmes parents d’élèves ont convenu d’adresser une correspondance officielle et collective ainsi qu’une demande d’audience à la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit pour dénoncer des comportements jugés inadmissibles et rappelant les années 1990 qui risquent de marquer ces élèves. Ils ne comptent pas se laisser faire, nous a-t-on précisé.
Salim Bey 

27 Comments

  • Louizette
    5 septembre 2016 18:08

    Non!on ne transfère pas les élèves. On exige le renvoi immédiat du Proviseur et du gardien. Nul n’a le droit d’obliger des filles à se voiler , nuls autres que les parents n’ont le droit de s’immiscer dans la tenue vestimentaire des filles.

    • Nabel
      6 septembre 2016 8:25

      Parfaitement !!!! Pourquoi se créer d’autres désagréments et laisser ces ignares s’en sortir à bon compte ? Non il faut prendre le taureau par les cornes et sévir. Renvoi immédiat des responsables.

      • Hammiche
        7 septembre 2016 17:03

        Je pense tout comme vous il faut renvoyer la direction

      • HAFID
        11 septembre 2016 18:12

        Transférer les élèves ne fera que renforcer ces obscures personnages .

    • leila.B
      6 septembre 2016 8:52

      je suis d’accord avec vous,pourquoi transférer un groupes de filles et laisser la source du mal se propager.c’est ace bonhomme d être radier,et le directeur de l école rappeler a l ordre.

    • Nana
      6 septembre 2016 9:54

      Louizette estes vous parent d’élèves cette histoire est véridique !!

    • Hamidou
      6 septembre 2016 13:34

      Absolument, Louisette!
      Ce qui se passe est juste scandaleux!

    • Medrouf
      6 septembre 2016 17:05

      Morte la bête, mort le venin !

    • loucif
      6 septembre 2016 22:50

      bravo !!! pourquoi transférer les innocentes et laisser le champ libre aux coupables,?

  • elkhayam
    5 septembre 2016 19:42

    Dans ce pays et devant le laxisme des autorités toute la racaille s’est autoproclamé des gardiens de la morale des algériens .

  • amina
    6 septembre 2016 0:52

    Ce n est pas aux élèves, les victimes de salafistes de partir,c est au gardien et à tout le personnel administratif qui n a pas su proteger les élèves de partir et d être sanctionné sévèrement en etant banni de l education nationale car s ils sont mutés ailleurs ils vont essayer une fois de plus d imposer leur obscurantisme,
    Heureusement que les parents ont été à la hauteur et ne se sont pas laissés intimider par un illettré endoctriné par les ennemis de l algerie….Bravo encore une fois nous sommes avec vous……

  • un Algerien
    6 septembre 2016 8:17

    Non ! il ne faut pas transférer les filles !
    il faut faire une plainte à la police et au procureur de la république
    les filles resteront dans leur lycée et le gardien et le proviseur seront sanctionnés et traînés dans les tribunaux !

  • Chebbah Nordine
    6 septembre 2016 8:31

    Pourquoi demander un transfère des élève Alors qu il faut juste demander le licenciement du connards de gardien et le directeur absent le 1 er jours de l entrée scolaire

  • L.A
    6 septembre 2016 10:59

    je ne suis pas d’accord, ce n’est pas au lycéennes de quiter l’établissement, c’est au Co…. de gardien d’etre renvoyé et le directeur demi de ces fonctions.
    je suis surprise par le silence assourdissant des membres du gouvernement
    je pense de + en + que nous somme perdu a jamais

  • abder
    6 septembre 2016 12:25

    moi, j’estime que c’est une solution de facilité qui conforte ces tangos dans leur logique, il faut absolument se battre pour les faire virer comme des malpropres, a commencer par le directeur, car je doute fort qu’un simple gardien puisse s’evertuer a faire sa loi s’il n’avait pas eu des ordres ou des approbations de ses superieurs.

  • Sekarna
    6 septembre 2016 13:01

    L’appariteur doit rendre des comptes si cette decision a ete prise de son propre chef. Sinon, le Proviseur est tenu responsable des actes et comportements des agents sous ses ordres. Nul ne peut imposer une tenue vestimentaire sauf si elle est prevue d’un commun accord entre les partie (parents d’eleves-responsable de l’etablissement) pour le port d’une blouse.

    • loucif akila
      6 septembre 2016 22:54

      même le directeur doit être radié de l’éducation nationale !!! il est responsable de tout ce qui se passe dans son écurie !!!

  • hcinou
    6 septembre 2016 13:38

    Bien sur qu’il ne faut pas transférer ces filles ailleurs.
    Ce sont les auteurs ( l’agent de sécurité, le Surveillant général, le Directeur et d’autres embusqués dans les administrations notamment de l’Education Nationale) qui doivent être non seulement transférés mais chassés du circuit de l’éducation nationale.
    Merci à vous tous de ne pas avoir courbé l’échine ni baissé les bras devant ces fous débiles d’une autre époque.

    • Idir
      6 septembre 2016 19:17

      J’ai rien à proposé aux algérois, ils savent tous ce qui les rend heureux. La vitrine de leur pays.

  • Samir79
    6 septembre 2016 15:43

    Je suis outré par cette situation, comment sommes nous arrivé à cela! effectivement, il faudrait renvoyer le proviseur ainsi que le gardien, c’est au ministère qu’incombe de faire respecter les lois, il ne faut absolument que les parents cherchent à partir, c’est au microbe de dégager! sinon il continuera à nuire et à pourrir l’ensemble des autres établissements.
    Que chacun prennent ses responsabilité, le proviseur est responsable de se qui se passe dans l’enceinte de son établissement, c’est à lui de se justifier…. si le ministère fait son travail bien évidemment!

  • Aicha Mokhtar
    6 septembre 2016 15:51

    les eleves doivent rester dans leur lycee il faut plutot renvoyer les responsables du lyceeet les trainer en justice il faut que ça serve d exemple pour les assassins de l ecole algerienne

  • Bentriki Mohammed
    6 septembre 2016 20:08

    Le gardien ne pouvait pas agir seul,il a certainement reçu des consignes du Directeur,e qui explique son « absence » ce jour-là.S’il n’était pas d’accord ,il aurait lui même suspendu,sur le champ, l’employé indélicat et présenté des excuses au parents des filles concernées par cette grave décision.
    Le transfert des filles serait une erreur .Il faut que le Directeur soit radié à vie du corps enseignant.

    • alilou
      6 septembre 2016 23:55

      voila ou nous ont mené les tenants de l’empirisme et de la médiocrité..et ce depuis plusieurs décennies….le problème est grave et profond.il n’appartient pas a la seule Ministre de le traiter. que ceux qui ont mené l’école a cette tragédie pour des viles raisons idéologiques et d’exclusion soient dénoncés . la dictature des ténors de la haine cherchent a ‘imposer leur idéologie par la terreur et non par le débat constructif mettant en exergue les seuls intérêts supérieurs de notre école ,de notre pays et de notre avenir dans le concert des nations.
      si l’énergumène a agit de son propre chef ,ce qui me parait invraisemblable il y a lieu d’appliquer le règlement dans toute sa rigueur ,mais s’il a agit sur instructions ou recommandations il y a lieu de débusquer par les structures habilitées le ou les commanditaires .

  • Kamel Benbessi
    7 septembre 2016 12:24

    Où allons-nous ? C’est plus que grave ! La radiation s’impose pour ces énergumènes qui souillent notre société. L’école mérite le plus grand respect: seuls les bons sentiments doivent s’y manifester.

  • djamal amran
    7 septembre 2016 18:11

    Non ! Il ne faut pas reculer, ne pas transférer les filles, sauf (afin de ne pas perturber la scolarité des filles), si le ministère tarde à sanctionner le(s) responsable(s) de cette atteinte aux droits des gens. Dans tous les cas, une plainte en justice devrait être déposée, les associations civiles appelées à la rescousse (parents d’élèves, droits de l’homme, syndicats enseignants non virusés par l’intégrisme,..). Ces apprentis sorciers cherchent à enflammer l’Algérie, comme l’ont fait leurs devanciers dans les années 90 toutes proches. La bête immonde est toujours grosse de monstrueux ectoplasmes assassins…

  • settouf sid Ali
    8 septembre 2016 13:32

    Il faut saisir le procureur de la république, avec dépôt de plainte

  • GUERMACHE
    20 septembre 2016 17:18

    Bonjour,

    Nous sommes tous confronté au personnel incompétent de l’éducation, malheureusement, chacun dans sa galère et nous optons tous aux solutions de facilité comme ce groupe de parents qui ont décidé de transférer leurs enfants car nous sommes muets devant les injustices nous avons peur du sabotage car nos enfants sont les victimes de ce système…………….
    Et nous n’avons pas assez de courage pour s’organiser et se manifester contre tous ce qui se passe à l’intérieur de ces soit disons « établissements scolaires »

Envoyer un commentaire