BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Affaire du poteau sur l’Autoroute: Cafouillage entre l’ETRHB, Sonelgaz et la DTP

DIA-04 novembre 2017: L’affaire du poteau sur l’Autoroute a créé une vaste polémique et un cafouillage entre les différentes parties responsables de cette défaillance.  Dans un communiqué publié par l’APS la Direction des Travaux publics (DTP) de la wilaya de Blida, a affirmé que l’autoroute reliant la ville de Bouinan (Blida) à l’autoroute Est-Ouest au niveau de l’échangeur de Baba Ali n’a pas encore été ouverte à la circulation

Des barrières ont été érigées pour empêcher les automobilistes d’accéder à cette autoroute en raison du non achèvement des travaux, mais certains « les ont déplacées et ouvert un  passage », précise la même source.
« En vue de relier la nouvelle ville de Bouinan au réseau autoroutier, le CW n 114 fait actuellement l’objet de travaux en vue d’en faire une autoroute devant relier la ville à l’autoroute Est-Ouest au niveau de Baba Ali. Les travaux de réalisation de cette autoroute « avancent à un rythme soutenu pour qu’elle soit ouverte prochainement à la circulation » indique le communiqué.

Pour ce qui est du poteau électrique planté en pleine chaussée, la DTP de Blida a pris toutes les mesures nécessaires de concert avec les services concernés, dont le règlement de la facture des travaux, pour l’intervention des mêmes services en vue de procéder au déplacement de celui-ci.

La route sera ouverte à la circulation une fois le poteau électrique déplacé et les travaux achevés au niveau de l’échangeur, conclut le communiqué.

Pour sa part la Sonelgaz, qui est responsable du poteau électrique a affirmé sur la chaîne Ennahar Tv que la route n’a pas été libérée, que l’entreprise publique a dépêché ses équipes sur le terrain dés la diffusion des premières images pour déplacer le poteau et installer une nouvelle ligne de consommation.

Enfin pour sa part l’ETRHB, la société qui est responsable de la réalisation de l’autoroute s’est exprimé à travers l’intervention de son directeur des projets à Alger M.Mokhtar Amara sur la télévision d’Ali Haddad Dzair News réfutant sa responsabilité dans cette affaire et affirmant que le projet ne sera livré qu’une fois les travaux de l’autoroute achevés. 

Conclusion , chaque partie nie sa responsabilité dans ce scandale, alors qu’on note le silence injustifié du ministère des travaux publics qui n’a pas voulu réagir ni diligenter une enquête pour situer les responsabilités dans cette affaire qui a défrayé l’actualité.  

Salim Bey         

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-IMAM

Les imams consacrent le prêche du vendredi aux élections locales

DIA-17 novembre 2017: Les imams des mosquées d’Alger ont consacré le prêche de la prière ...