Ahmed Bedjaoui présentera son dernier livre sur le cinéma algérien au SILA - DIA
36995
single,single-post,postid-36995,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-bEDJAOUI CINE

Ahmed Bedjaoui présentera son dernier livre sur le cinéma algérien au SILA

DIA-26 octobre 2018: Le critique de cinéma et écrivain algérien Ahmed Bedjaoui présentera le 6 novembre prochain en début d’après-midi, au Salon international du livre d’Alger (SILA) et plus précisément au stand de l’éditeur Chihab, son nouveau livre : « Le cinéma à son âge d’or ». C’est le cinquième livre du cinéaste, critique et actuel président du Fdatic. 

Dans son livre Ahmed Bedjaoui évoque ses premiers pas dans le cinéma et son premier contact avec le film.  « C’est au collège de Slane à Tlemcen que j’ai été amené à diriger mon premier ciné-club. Alors âgé de quinze ans, j’avais été mis « dans le bain » par le professeur qui dirigeait les séances de cinéma du lycée et qui m’avait lancé ce défi. J’ai continué à diriger les débats de ce ciné-club dans et hors du lycée. Même lorsque j’ai dû me rendre à Oran pour poursuivre mes études, je suis revenu chaque dimanche pour animer le ciné-club hebdomadaire qui se tenait au cinéma Lux de Tlemcen, en présence de plusieurs centaines de membres abonnés.

Ahmed Bedjaoui évoque également dans son livre ses premières écritures: « Ma première critique a été publiée en 1963 dans Alger Républicain. Je l’avais envoyée au journal par l’intermédiaire de Halim Inal, le frère du moudjahid Sid-Ahmed Inal. J’étais à l’époque étudiant au Lycée Pasteur d’Oran où je suivais les cours de Première supérieure
(Hypokhâgne), pour préparer le concours d’entrée à l’Institut des Hautes études cinématographiques de Paris. Oran possédait au lendemain de l’indépendance, un large réseau de salles d’un rare luxe que je fréquentais assidument. Je n’ai pas gardé de trace de ce premier article publié, mais je sais que je l’avais écrit après avoir été saisi par la beauté et la grandeur d’un film suédois d’Ingmar Bergman, La Source, que j’avais vu au cinéma Miramar. J’avais donc tenu à exprimer mon admiration pour ce cinéma moderne qui nous consolait de la platitude de beaucoup de films dits de la nouvelle vague française. »

Considéré comme le Monsieur cinéma en Algérie, Ahmed Bedjaoui a écrit quatre livres sur le cinéma:   « La guerre d’Algérie dans le cinéma mondial » en 2016, Littérature et cinémas arabes en 2016, Cinéma et guerre de libération en 2014 et  IMAGES ET VISAGES (Au cœur de la bataille de Tlemcen), tous les livres sont parus aux éditions Chiheb. 

Diplômé de l’IDHEC (Institut de cinéma de Paris) et titulaire d’un doctorat en littérature et cinéma américains, Ahmed Bedjaoui est connu pour avoir produit et animé la fameuse émission Télé cinéclub. Producteur et critique de cinéma, il continue à enseigner le cinéma et à participer à son développement. 

Salim Bey 

DIA-bEDJAOUI