BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Alger accueille un atelier international sur la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme

DIA-08 juillet 2017: L’Algérie abritera un atelier international sur le rôle de la réconciliation nationale dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme lundi et mardi prochains au Palais des nations, a-t-on appris auprès du ministère des Affaires étrangères. La cérémonie d’ouverture de cet atelier sera présidée par le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel.
Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la poursuite des efforts de l’Algérie en matière de la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme. Il réunira de hauts fonctionnaires , des experts du domaine, des représentants des pays membres du Forum global de lutte contre le Terrorisme (GCTF) et du Conseil de sécurité de l’Onu, ainsi que les pays de la région du Sahel et des organisations internationales et régionales, dont l’Onu, l’Union africaine (UA), l’Union européenne (UE), Afripol, Europol, la Ligue des Etats arabes et l’Organisation de la Conférence  islamique (OCI).
« Cette importante rencontre permettra aux participants de s’imprégner davantage de l’expérience algérienne en matière de réconciliation nationale, initiative prise par le président Abdelaziz Bouteflika, pour ramener la paix, la sécurité et la stabilité au pays et qui a permis de mettre définitivement fin à la fitna qui avait endeuillé le peuple algérien durant toute la décennie des années quatre-vingt-dix », souligne le communiqué du MAE.
L’initiative s’inscrit dans le cadre des précédentes rencontres organisées par l’Algérie portant sur l’expérience algérienne en matière de dé-radicalisation (juillet 2015), sur le rôle de l’Internet et des réseaux sociaux dans la prévention et la lutte contre la radicalisation et le cyber-terrorisme (avril 2016) ainsi que sur le rôle de la démocratie dans la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent (septembre 2016).
Il faut relever que l’Algérie, grâce à sa politique de réconciliation nationale, est devenue un pays exportateur net de paix et de sécurité. C’est dans ce sens que l’accord de paix et de sécurité a été signé entre les différentes parties maliennes qui étaient en guerre. L’Algérie avait abrité plusieurs rounds de négociation entre les différentes parties maliennes avant de parvenir à cet accord. D’autres pays, comme la Tunisie et l’Egypte se sont inspirés de l’expérience algérienne pour éviter de sombrer dans le chaos du terrorisme.
Actuellement, l’Algérie ne ménage aucun effort pour aider le peuple libyen à aller vers la paix et la réconciliation nationale, mettant l’accent sur une solution politique et un dialogue inclusif. C’est dans cet esprit qu’Alger abrite cet atelier sur la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme.
Amir Hani 
 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-GAZ DE FRANCE

Afin de vendre son gaz: L’Algérie exerce des pressions sur l’Union Européenne

DIA-22 septembre 2017: Par ces temps durs caractérisés  par la chute des prix du pétrole, l’Algérie toujours ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *