Alliance contre-nature Mellah-Chihab contre la candidature d'Ouyahia à la présidentielle - DIA
41715
single,single-post,postid-41715,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
MELLAH CHIHAB

Alliance contre-nature Mellah-Chihab contre la candidature d’Ouyahia à la présidentielle

DIA-15 avril 2019: Le Rassemblement national démocratique (RND) est secoué par une crise profonde qui semble diviser le parti. Des membres du RND exigent la démission d’Ouyahia du poste de secrétaire général, au moment où ce dernier ambitionne de se porter candidat à l’élection présidentielle du 4 juillet prochain.
Ouyahia qui avait appelé Abdelaziz Bouteflika à démissionner puis a applaudi cette démission, pourra aller au bout du rêve qu’il a toujours caressé, à savoir présenter sa candidature à la présidentielle.
Cependant son ancien bras droit et porte-parole du RND, Seddik Chihab ainsi que son ancien rival, Belkacem Mellah sont en train d’activer pour provoquer un congrès extraordinaire et retirer confiance à Ouyahia. il s’agit pour eux d’utiliser tous les moyens pour l’empêcher de se présenter à la présidentielle.
Ouyahia qui est toujours secrétaire général du parti, détient le pouvoir et contrôle les rênes du parti. Ainsi, un communiqué rendu public par le RND ce dimanche a affirmé que le groupe « qui prétend préparer un congrès extraordinaire » pour écarter Ouyahia « est majoritairement composé de personnes qui ne sont pas membres du Conseil national ».
Un groupe composé d’anciens membres du parti prétend à travers certains médias préparer un Congrès extraordinaire pour écarter le SG du RND. Ce groupe est composé majoritairement de personnes ne possédant pas la qualité de membre au Conseil national, des personnes connues par les militants du parti et l’opinion publique pour leurs tentatives désespérées de mener des mouvements de redressement au sein du RND », précise le parti.
« Une mouture de soutien à Ouyahia, en qualité de secrétaire général du RND, a été signée récemment par 337 membres sur 424 membres du Conseil national du parti, soit plus de deux tiers de cette instance souveraine entre deux Congrès », a rappelé le RND.
Le communiqué a évoqué l’article 26 des statuts du parti qui stipule que « le congrès se réunit en session régulière tous les cinq ans et peut tenir une réunion extraordinaire sur convocation du secrétaire général ou des deux tiers des membres du Conseil national », alors que l’article 31 stipule que « le secrétaire général est élu par le congrès pour un mandat de cinq ans renouvelables, un mandat qui relève de l’autorité exclusive du Congrès ».
Le RND a rappelé dans son communiqué que Ouyahia a été élu secrétaire général du parti lors du 5ème congrès tenu en 2016. En d’autres termes, Ouyahia n’a pas l’intention de partir malgré le forcing ou l’alliance contre-nature Mellah et Chihab.
Amir Hani