BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Amar Ghoul, la chute d’un géant aux pieds d’argile

DIA-11 juin 2016-17h03: Amar Ghoul a fini par quitter le gouvernement et sortir par la petite porte après avoir passé 17 ans dans l’exécutif. La gestion du projet du siècle, à savoir l’autoroute Est-Ouest a eu raison de lui dans la mesure où ce qui devait être une fierté pour les Algériens est devenu un scandale du fait des affaires de corruption à grande échelle ayant entaché ce grand projet. Une autoroute qui continue de tuer des familles à cause de la non-conformité de certains tronçons bâclés suite à des affaires de corruption et de pots-de-vin.

Le départ de Ghoul du gouvernement était prévisible, sa nomination à la tête du ministère l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat étant perçue comme une voie de garage. Cela a été confirmé après le remaniement ministériel de ce samedi qui voit Ghoul quitter l’Exécutif, alors qu’il survécu à 15 remaniements. Ce disciple de Cheikh Nahnah avait entamé sa carrière politique dans les hautes sphères à la faveur de son élection à la députation en 2002 sous la bannière du Mouvement pour la paix et la société (MSP). Le parti de Nahnah devant servir au pouvoir pour contrecarrer l’ex-FIS dissous, plusieurs cadres du MSP ont pu intégrer le gouvernement, parmi eux Amar Ghoul.
C’est ainsi qu’il a été désigné au poste de ministre de la Pêche de 1999 à 2002, avant d’être promu  ministre des Travaux publics pour s’occuper du grandiose projet de l’autoroute Est-Ouest, puis ministre du Transport et enfin du Tourisme. Ghoul, qui s’occupe de son look pour avoir des cheveux noirs corbeau, a passé plus de dix ans à la tête de ce département ministériel. Toutefois, le procès de l’autoroute Est-Ouest qui a porté un sacré coup à la crédibilité de l’Exécutif et des plus hautes autorités de l’Etat, aura été fatal pour l’enfant de Khemis Miliana (Ain Defla) qui a renié son parti pour demeurer au poste de ministre. En ce sens, lorsque le MSP de Boudjerra Soltani avait décidé de quitter le gouvernement, Ghoul s’est rebellé contre sa formation politique pour préserver son poste de ministre.
Alors qu’il a été élu député sous les couleurs de l’Alliance de l’Algérie verte (AAV) qui regroupe le MSP, Ennahda et El Islah, il a du encore une fois quitter cette Alliance pour créer son propre parti politique, Tajamou Amal el Jazair (TAJ, Rassemblement de l’Espoir de l’Algérie). Un parti au service du pouvoir qui lui a permis de s’accrocher au gouvernement. Mais tout a une fin et ce mordu du football, qui était un coéquipier de l’ex-général Toufik, a fini par le vérifier à ses dépens. Son parti avait encouragé le vagabondage politique quand on sait que plusieurs députés avaient quitté leurs formations politiques respectives pour rejoindre le TAJ. Maintenant que Ghoul n’a plus d’obligation politique, il aura assez de temps pour s’adonner à son sport favori et organiser des matches de football avec le général à la retraite Toufik.
Mohamed Nassim
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

dia-apncv

APN: Les nouveaux députés entre optimisme et pessimisme

DIA-23 mai 2017: L’appel que le président du bureau provisoire de l’APN a lancé ce matin, ...

2 commentaires

  1. l’arbre qui cache la foret, il part pas les poches vide je présume si c’était le cas cela serait un miracle lui et tous ses semblables au gouvernement ne sont que des hyènes qu’il faut exterminer comme de vulgaires cafards il sont tous mouillés dans des carambouilles ils ont ruiné le pays rien que de les voir il me donne envie de vomir , ils oublie une chose que chaque jour qui passe les rapproche de DIEU pour payé l’addition qui j’espère sera très salé in challa .

  2. https://www.youtube.com/watch?v=ThvrvU-Xc3g victime cheque sans provision certificat de non payement diffuser svp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *