Amara Benyounes, ce mal-aimé d'Ould Abbes - DIA
34398
single,single-post,postid-34398,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-BENYOUNES-Djamel

Amara Benyounes, ce mal-aimé d’Ould Abbes

DIA-06 aout 2018: Décidément, le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbes, ne rate pas la moindre occasion pour dénigrer le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounes. A une question selon laquelle Benyounes a déclaré «les partis au Pouvoir voudraient forcer la main au Président Abdelaziz Bouteflika pour briguer un 5emandat», Ould Abbes s’est interrogé «qui est-ce Benyounes» et de lâcher : «Comment Benyounes ose parler du Président qui est au-dessus de nous tous».

Ce n’est pas la première fois que Ould Abbes s’attaque à Benyounes et cela n’est pas fortuit, sachant que le SG du FLN n’agit pas de manière isolée ! En ce sens, il semble que Benyounes est rejeté par le Pouvoir, surtout après le limogeage du ministre MPA, Messaoud Benagoune, trois jours après sa désignation.
Depuis lors,  Benyounes ne sait plus sur quel pied danser, ce qui explique le mépris d’Ould Abbes envers le président du MPA !
A noter enfin que le MPA est le seul parti qui n’a pas eu de consultation avec les partis au pouvoir. Ni avec le FLN ni avec le RND.  
 
Amir Hani