BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Amara Benyounès réelu à la tête du MPA se prépare aux Législatives

DIA- 04 décembre 2016: La bataille des prochaines législatives fait rage. Les différents partis s’activent pour mobiliser leurs militants. Amara Benyounès, le président du MPA affiche de grandes ambitions et décoche quelques flèches contre l’opposition.

En effet, reconduit hier à l’unanimité à la tête du MPA, à l’issue de la clôture des travaux du premier congrès de son parti, M.Benyounès se fixe déjà un cap « ambitieux » concernant les prochaines législatives. Ce dernier considère son parti comme étant « un acteur incontournable », alors que ce dernier n’est né qu’en 2012. Ainsi, M.Benyounès considère que son parti représente la troisième force politique du pays. Lors des dernières législatives, le MPA est arrivé en troisième position, derrière le FLN et le RND. A cet effet, il dira : « il est de notre devoir de réaliser les objectifs tracés. Nous devons redoubler d’efforts pour sauvegarder au moins notre troisième place. Nous allons veiller à sélectionner les meilleurs militants, par consensus et en toute démocratie ».

Pour lui, « beaucoup d’Algériens voient en le MPA la future alternative pour le pays ». Par ailleurs, M.Benyounès a profité de l’occasion pour affirmer son soutien économique, politique et social infaillible au Président Bouteflika, mais également pour décocher quelques flèches à l’encontre de l’opposition, notamment l’Icso, dont plusieurs partis qui la composent ont appelé à la destitution du chef de l’Etat. Leur adressant un message clair, M.Benyounès déclare « nous disons à ceux qui appellent à la transition ou à l’intervention de l’armée et à ceux qui espéraient l’embrasement de l’Algérie dans la foulée du Printemps arabe que la culture des coups d’État relève des pratiques du siècle dernier et que les soulèvements violents conduisent souvent au pire » et ajoute « la violence conduit au chaos, mais jamais à la démocratie ».

Enchainant les flèches, il qualifiera les opposants aux différentes réformes économiques que le Gouvernement a entamées d’« ennemis du pays ».    

Concernant les garanties de la transparence des prochaines échéances, le Président du MPA exprime sa totale confiance en les capacités de l’Etat. Certains partis ont crié déjà à la fraude avant même les échéances. M.Benyounès leur répond : « pourquoi participer si on est convaincus qu’il y aurait fraude ? Ceux qui dénoncent attendent peut-être des quotas ». Il ajoutera avec une touche de moquerie « qu’ils sachent que l’ère des quotas est révolue ».

La seule chose dont le MPA a peur est bel et bien l’abstention. Il promet dans ce sillage que ses troupes mèneront une campagne propre et s’interdiront de verser dans l’insulte et la diffamation.

D’autre part, M.Benyounès a plaidé pour des réformes urgentes et profondes.

M.Benyounès a également salué l’initiative du FCE. A savoir Le Forum des hommes d’affaires africains, qui a débuté hier à Alger. « Je soutiens cette démarche, car elle est capable d’apporter beaucoup pour l’économie nationale. Outre le fait qu’elle est une occasion de débattre des opportunités d’investissement dans le continent noir. Elle permettra aussi aux opérateurs économiques algériens de faire connaissance avec leurs homologues africains. Cela va les aider à exporter facilement leurs produits dans les pays respectifs de ces opérateurs africains ».

Lamine Réda  

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-CHALGHOUM

Chelghoum : « L’importation de la viande brésilienne n’est pas interdite, elle est suspendue »

DIA-26 mars 2017: Dans une déclaration à la presse faite, ce matin, en marge des ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *