BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Une année après son départ, le constat de Rajevac toujours d’actualité : rebâtir une nouvelle sélection nationale

DIA-02 septembre 2017: Il y a une année, l’ancien sélectionneur de l’équipe nationale, le Serbe Milovan Rajevac, avait recommandé à l’ancien président de la FAF, Mohamed Raouraoua, de rebâtir carrément la sélection nationale. Il lui avait demandé de renvoyer tous les joueurs et de repartir à zéro. Une année plus tard, deux entraîneurs ont succédé à Rajevac, à savoir le Belge Georges Leekens et l’Espagnol Lucas Alcaraz. Le constat de Rajevac est toujours d’actualité dans la mesure où l’actuelle équipe nationale a montré toutes ses limites.

Les joueurs n’ont plus rien à démontrer et auront tout connu avec l’équipe nationale. Ils ont participé aux phases finales de la coupe d’Afrique et de la coupe du monde et gèrent à présent leur carrière, ce qui explique leur manque d’engagement. En ce sens, Rajevac avait vu juste quand il avait recommandé de rebâtir l’équipe.

Il voulait faire comme Vahid Halilhodzic qui a avait changé tout l’effectif de l’équipe nationale quand il avait succédé à Abdelhak Benchikha, après le Mondial-2010 d’Afrique du Sud. Halilhodzic avait alors provoqué une révolution en écartant des joueurs qui n’avaient plus rien à prouver comme les Yahia, Ziani, Matmour et autres Belhadj… Il avait réussi à rebâtir le groupe en faisant appel à de nouveaux joueurs qui avaient hâte de briller en sélection, comme les Feghouli, Brahimi, Medjani, Ghoulam…

Aujourd’hui, il ne s’agit pas de changer d’entraîneur mais de faire appel à de nouveaux joueurs, avides de réussite. Il est vrai que le renforcement du staff technique par un technicien algérien demeure souhaitable, mais l’urgence consiste à repartir sur de nouvelles bases et former un nouveau groupe en prévision des futures échéances, notamment la CAN-2019 et le Mondial-2022. Toutefois, tout cela doit se dérouler dans la sérénité quand on sait que certaines parties attendent l’actuel président de la FAF, Kheireddine Zetchi, au tournant pour s’attaquer à lui, sachant que l’absence de résultats en équipe  nationale a toujours affaibli la FAF…

Fateh Nassim

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Boudjerra Soltani

Révélations fracassantes sur la décennie noire : A quoi joue Aboudjerra Soltani ?

DIA-24 septembre 2017: A l’approche des élections locales et au vu de la tension qui ...