Après les appels à sa destruction: L'ambassade d'Algérie à Baghdad sous haute sécurité - DIA
35474
single,single-post,postid-35474,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-AMB Irak

Après les appels à sa destruction: L’ambassade d’Algérie à Baghdad sous haute sécurité

DIA- 10 septembre 2018: Contrairement à ce qui a été avancé par des médias irakiens et relayé par les médias algériens, l’Ambassadeur d’Algérie en Irak n’a pas été encore convoqué par le ministère des affaires étrangères. Selon des sources sûres, le diplomate algérien Abdelkader Benchaa est en congé et suit de très près ce qui se passe actuellement à Baghdad, en réaction au comportement de certains supporters de l’Usm Alger, lors de la rencontre qui a opposé, dimanche soir, le club algérois à son homologue irakien des forces aériennes en coupe arabe des clubs champions de football.

L’ambassade d’Algérie à Baghdad a reçu des menaces et des appels à sa destruction ont été lancés sur les réseaux sociaux en Irak. Le gouvernement irakien a décidé de renforcer sévèrement la sécurité autour de l’Ambassade algérienne, afin d’éviter tout dépassement. 
Dans un communiqué rendu public dimanche soir, sur son site internet, le MAE irakien a dénoncé le « comportement de certains provocateurs parmi les supporters » qui porte atteinte, selon lui, « aux profondes relations fraternelles entre les deux peuples irakien et algérien ».

DIA-MAE IRAKIEN

Le ministère « a demandé aux autorités algériennes concernées des explications quant à cet « acte condamnable », ajoute le texte précisant qu’il allait « convoquer l’ambassadeur d’Algérie à Baghdad ( ) pour lui signifier le refus, le mécontentement  et la condamnation des autorités et du peuple irakiens du comportement des supporters tout en lui rappelant la responsabilité des autorités algériennes à protéger les ressortissants irakiens et d’éviter tout ce qui pourrait provoquer le peuple irakien à travers des références à la dictature du régime de Saddam ».
Pour le ministère irakien des affaires étrangères, « le peuple irakien a en tout temps témoigné sa fraternité envers ses frères arabes loin de tout discours sectaire qui donnerait l’occasion aux ennemis de démembrer nos sociétés ». 

Le département du ministère des affaires étrangères de Messahel n’a pas encore réagi à cette affaire. 

Salim Bey