Après le décès de Youcef Goucem, timide réaction de l'ARAV - DIA
39592
single,single-post,postid-39592,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
Arav-600x338

Après le décès de Youcef Goucem, timide réaction de l’ARAV

DIA- 25 Janvier 2019: L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a noté, vendredi dans un communiqué, une « recrudescence » des plaintes de professionnels contre certaines chaînes de télévision privées pour le non-respect des contrats.
Cette réaction intervient au lendemain du décès du réalisateur Youcef Goucem après une tentative d’immolation devant les locaux de la chaîne de télévision privée Dzaïr-TV.
L’ARAV « note une recrudescence des plaintes de professionnels vis-à-vis de certaines chaînes, concernant l’exécution loyale des contrats avec les créateurs », soulignant que « ce problème qui, en vérité, relève des tribunaux, perturbe sérieusement les relations entre les contractants et bloque le développement de la production algérienne ».
Tout en rappelant que toutes les chaînes de télévision privées sont de droit étranger, l’ARAV affirme qu’elle « ne saurait se soustraire à ses responsabilités morales et en appelle, une fois de plus, aux autorités concernées pour une mise à niveau du paysage audiovisuel algérien ».
Des citoyens, parmi lesquels des artistes et des professionnels du cinéma, se sont rassemblés dans la soirée de jeudi devant le siège de l’ARAV pour manifester leur colère suite au décès du réalisateur Youcef Goucem. 
L’ARAV assure qu’elle « compatit à la douleur des proches du défunt auxquels elle présente ses sincères condoléances ».