Après les révélations de Zerouati sur l'élection irrégulière de Zetchi : la FAF risque les sanctions de la FIFA - DIA
41201
single,single-post,postid-41201,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-FAF

Après les révélations de Zerouati sur l’élection irrégulière de Zetchi : la FAF risque les sanctions de la FIFA

DIA-26 mars 2019: Le porte-parole de la JS Saoura, Mohamed Zerouati, a fait de graves révélations sur «l’élection irrégulière» du président de la FAF, Kheireddine Zetchi. Zerouati a présenté ses «excuses au peuple et aux sportifs algériens pour avoir participé à l’élection irrégulière de Zetchi, concoctée le 21 mars 2017 par le ministère de la Jeunesse et des Sports que dirigeant El Hadi Ould Ali», a-t-il révélé dans une émission sportive diffusée par la chaîne El Bilad TV lundi soir.
Il a présenté ses excuses à Ali Baâmeur, alors président de la commission électorale qui avait refusé de cautionner le dossier de candidature de Zetchi. «Sur injonction du MJS, on a accepté le dossier de Zetchi», a fait savoir Zerouati qui avait remplacé Baâmeur à la tête de la commission électorale.
Il a ajouté avoir accepté cette mission en contrepartie de désigner dans le bureau fédéral de Zetchi son candidat, Rachid Gasmi. Le président de l’ES Sétif avait également accepté de cautionner l’élection de Zetchi en imposant Abderahmane Koussa au BF, selon Zerouati.
Zerouati a révélé qu’ils ont agi sous «les injonctions d’une bande de gangs», précisant que «le premier élément du gang a le pouvoir et le deuxième a de l’argent». Selon Zerouati le Forum des chefs d’entreprises (FCE) que préside l’homme d’affaires et président de l’USM Alger, Ali Haddad, «a eu un rôle déterminant dans le trafic de l’élection de Zetchi», sachant que le frère de Ali Haddad, Rebbouh Haddad en l’occurrence est membre du bureau fédéral de Zetchi.
Pis encore, Zerouati a révélé «qu’en plus du MJS Ould Ali, le secrétaire général et le directeur général des sports au MJS ont été directement impliqués dans l’élection du président de la FAF», soulignant que «les documents et les correspondances existent et seront exhibées dans les prochains jours».
Ces révélations risquent de coûter la suspension de la FAF de la part de la FIFA, ce qui risque d’entrainer la disqualification de l’équipe nationale de la CAN et les clubs algériens des compétitions internationales. 
Nassim Fateh