DIA | Après six ans de collaboration: Ennahar met fin à l’aventure du cheikh Shamseddine
51515
post-template-default,single,single-post,postid-51515,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Après six ans de collaboration: Ennahar met fin à l’aventure du cheikh Shamseddine

DIA- 21 mai 2020: Cheikh Shamssedine, le télé-islamiste de la chaîne Ennahar ne sévira plus. La directrice actuelle de la chaîne Souad Azzouz, a mis fin à ses agissements suite à un dérapage dans son émission sur la Zakat de l’aid El Fitr. Un dérapage qui a conduit l’Arav a réagir et à convoquer la patronne de la chaîne.   C’est suite à une plainte reçue par le ministère des Affaires religieuses et des wakfs concernant la diffusion de « dépassements dangereux » contestant la fetwa permettant d’avancer l’acquittement de zakat el fitr en cette conjoncture sanitaire exceptionnelle que traverse le pays, que l’affaire a commencé a indiqué jeudi un communiqué de l’autorité.

Le président de l’ARAV a convoqué la responsable de la chaîne « Ennahar TV » pour fournir des explications sur le contenu d’un épisode du programme « Insahouni » dans lequel le présentateur considère que la fetwa émise par la commission ministérielle permettant d’avancer la zakat deux ou trois jours avant l’Aïd El Fitr est « une aumône (sadaka) dont il faut s’acquitter à nouveau », lit- on dans le communiqué.

Dans ce cadre, le président de l’ARAV a souligné à la responsable de la chaîne « l’impératif engagement quant au service public et le nécessaire respect de l’ordre public et de l’intérêt général outre l’application de la loi par toutes les chaines audiovisuelles », affirmant « la détermination de l’autorité à réguler et développer la scène audiovisuelle au service de la profession et de la déontologie et à ne pas se laisser entraîner par le gain matériel commercial au détriment de ces règles ».

La responsable de la chaîne, qui « a accueilli favorablement et salué les actions de l’ARAV pour rétablir les choses et respecter les règles juridiques et organisationnelles » a présenté « les excuses de la chaine pour les déclarations du présentateur de l’émission +Insahouni+ », affirmant que la chaine respecte le référent religieux national et l’intérêt général du pays, particulièrement en cette conjoncture exceptionnelle, et refuse de politiser la religion à des fins douteuses ». 

L’émission « Insahouni », a été diffusée le lundi 25 Ramadan 1441 correspondant au 18 mai 2020 sur la chaîne Ennahar, laquelle a porté sur des violations graves contredisant et contestant la fatwa émise par la commission ministérielle qui regroupe les cheikhs et savants de l’Algérie ».

Dans son communiqué rendu public le 04 Ramadhan 1441, correspondant au 27 avril 2020, ladite commission ministérielle avait indiqué qu’il était permis d’avancer la remise de la zakat El Fitr « aumône légale », au regard de l’intérêt conjoncturel imposé par les circonstances exceptionnelles dans le pays ».

Devant cet état de fait, la directrice de la chaîne Ennahar a affirmé qu’elle « a demandé au présentateur de l’émission de présenter des excuses et de retirer ses déclarations qui constituent un danger et une diffamation contre les institutions de l’Etat et sèment, ainsi, le doute en perturbant la société.

Néanmoins, Cheikh Shamessedine a refusé d’obéir », ajoutant qu’elle l’avait précédemment empêché de présenter une émission dans laquelle il annule la fatwa de fermeture de mosquées », a ajouté le communiqué.

Devant cet état de fait, « la responsable de la chaîne s’est engagée à respecter la décision de l’ARAV de suspendre définitivement l’émission et son présentateur et de présenter une excuse écrite au ministère, et à la commission de la fatwa, laquelle sera lue après la lecture du communiqué de l’autorité », a précisé la même source, indiquant que le président de l’ARAV « a salué l’engagement de la chaîne à respecter les décisions de l’autorité et les mesures que prendra la chaine Ennahar TV à cet égard ».

La décision de la directrice d’Ennahar Tv a mis fin à plus de 6 ans de collaboration avec ce cheikh très controversé, qui a souvent donné son point de vue religieux personnel sur certaines questions essentielles des algériens. 

Cheikh Shamssedine s’est fait une réputation de prédicateur populiste très influent allant même jusqu’à donner son point de vue sur des questions qui n’ont rien à voir avec la religion comme l’interdiction du film l’Oranais en Algérie. 

Avec sa rupture avec la chaîne Ennahar Tv, l’inamovible Cheikh pourrait se tourner vers Youtube pour donner libre cour à sa pensée rigoriste. 

Amir Hani