Arrestation de l'auteur des appels au vitriolage à l'acide des femmes non voilées - DIA
33011
single,single-post,postid-33011,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
dia- Arrestation

Arrestation de l’auteur des appels au vitriolage à l’acide des femmes non voilées

DIA-19 juin 2018: L’auteur des appels lancés sur les réseaux sociaux pour le vitriolage à l’acide des femmes  non voilées en Algérie a été identifié et placé en détention, a fait savoir le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh qui s’exprimait devant les députés de l’Assemblée populaire nationale.
Ce criminel n’agit pas seul, mais il semble qu’il lance des appels similaires avec ses acolytes sur les réseaux sociaux à partir de différents endroits à travers le territoire national. En ce sens, le ministre a précisé que l’instruction se poursuit pour déterminer l’identité des autres instigateurs, tout en mettant en garde les jeunes contre ce genre de comportements.
Cette situation rappelle tristement le début des années 1990 quand des islamistes voulaient imposer leur loi et s’en prenaient aux femmes non voilées et aux couples dans la rue. Ces individus s’étaient autoproclamés à l’époque comme étant une «police islamiste». Ces comportements avaient fait leur apparition au temps du FIS dissous.
Le ministre de la Justice a averti «qu’aucune pitié ne sera manifestée à l’égard de ceux qui veulent faire revenir l’Algérie à la décennie noire et la destruction du pays». Louh a rappelé que le peuple algérien refuse de revivre ces années de feu et de sang. 
Amir Hani