DIA | Asphyxie au monoxyde de carbone: 9 personnes dont deux journalistes sont mortes en 48 heures
39953
post-template-default,single,single-post,postid-39953,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Asphyxie au monoxyde de carbone: 9 personnes dont deux journalistes sont mortes en 48 heures

DIA-09 février 2019: Le terrorisme silencieux a encore faits des victimes. Quatre personnes dont un jeune couple de journalistes, Imane Chibane et son mari Fahim, âgés respectivement 27 et 32 ans ont péri dans la nuit de vendredi à samedi suite à l’inhalation du monoxyde de carbon émanant d’un chauffe-bain à Bologhine (Alger), a-t-on appris ce samedi des services de la Protection civile de la wilaya d’Alger.

«Les services de la Protection civile ont enregistré dans la nuit du vendredi au samedi, aux environs de 00h30, le décès de 4 personnes (1 homme et 3 femmes), victimes d’une asphyxie au monoxyde de carbone émanant d’un chauffe-bain dans un appartement sis à la cité 80 logements « Abderrahmane Mira» à Bologhine, a précisé, dans une déclaration à l’APS, le lieutenant Khaled Benkhalfallah, chargé de l’information de ce corps. Les victimes ont été transférées à morgue de l’établissement hospitalier « Mohamed Lamine Debaghine » (ex maillot), a conclu la même source.

Ce bilan macabre s’ajoute à celui de deux (02) personnes ayant trouvé la mort, vendredi, suite à l’asphyxie au monoxyde de carbone qui émanait d’un chauffe-bain, a-t-on appris des services de la Protection civile de la wilaya d’Alger.

Ce drame a été enregistré, vendredi, à 13h00, dans un appartement sis à la cité des 2540 logements à Ain Naâdja, a précisé à l’APS, le lieutenant Khaled Benkhalfallah, chargé de l’information de ce corps, ajoutant qu’il s’agit de deux frères quinquagénaires, qui ont inhalé le monoxyde de carbone qui émanait du chauffe-bain non équipé en système d’évacuation des gaz brûlés.

Au total neuf personnes sont décédées à Alger et Skikda, durant les dernières 48 heures, par asphyxie au monoxyde de carbone CO émanant des appareils de chauffage et chauffe-bains, indique, samedi dans un communiqué, la Protection civile.