DIA | Assiégés par les retraités : les bureaux de Poste deviennent des « pépinières » pour le coronavirus
51506
post-template-default,single,single-post,postid-51506,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Assiégés par les retraités : les bureaux de Poste deviennent des « pépinières » pour le coronavirus

DIA-21 mai 2020: Les bureaux de Poste à travers l’ensemble du territoire national sont pris d’assaut depuis quelques jours par les retraités afin de retirer leurs pensions de retraite. Les premiers versements ont été effectués mardi, alors que les versements des pensions pour d’autres retraités (autres secteurs) se sont poursuivis hier et aujourd’hui, ce qui gonflera l’affluence au niveau des bureaux de poste.

Malgré les assurances d’Algérie Poste d’ouvrir ses bureaux durant le week-end, les retraités continuent d’affluer et de s’agglutiner à l’entrée des bureaux de Poste, faisant fi des menaces de contamination au coronavirus.

Les retraités se bousculent à l’entrée des bureaux de Poste et deviennent ainsi des « proies » faciles pour le Covid-19, sachant que les personnes âgées de 65 ans et plus représentent 66% des cas de décès, selon le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus.

A cet effet, les Pouvoirs publics auraient pu prendre des mesures afin d’éviter toute cette affluence à l’entrée des bureaux de Poste avec tout ce que cela représente comme risque de contamination.

Des mandats-poste auraient pu être remis à domicile aux retraités ou encore procéder à un versement des pensions de retraite avec des délais espacés. Il aurait probablement fallu espacer l’intervalle des périodes de versement pour éviter cette ruée vers les bureaux de Poste.

Une situation regrettable quand on sait que le regroupement des personnes facilite la transmission du Covid-19.

Mohamed Nassim