DIA | Banni au temps de Bouteflika, le regretté colonel Ahmed Bencherif réhabilité
55877
post-template-default,single,single-post,postid-55877,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Banni au temps de Bouteflika, le regretté colonel Ahmed Bencherif réhabilité

DIA-17 octobre 2020: Le Moudjahid et colonel Ahmed Bencherif, banni au temps de Abdelaziz Bouteflika, vient d’être réhabilité. Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a ordonné, ce samedi à Djelfa, de baptiser un hôpital de 60 lits à El Birine du nom d’Ahmed Bencherif. Ce dernier ne s’entendait pas avec Bouteflika au temps de Boumediene.

Décédé dans l’anonymat en 2018 à l’âge de 93 ans, Bencherif qui était un opposant à Bouteflika a été carrément marginalisé.

Après avoir réhabilité cet ancien commandant de la Gendarmerie nationale de 1962 à 1977, au temps du président Houari Boumediene, Djerad a déclaré à Djelfa où il était en visite que « cette démarche vient en reconnaissance au rôle de cet enfant de la région et de ses sacrifices consentis pour le pays. Sans cet homme et ses semblables, on ne jouirait pas actuellement de l’indépendance et de la liberté », a-t-il affirmé.

Né le 25 avril 1927 à Hassi Bahbah et mort le 21 juillet 2018 dans le 15ᵉ arrondissement de Paris, Ahmed Bencherif était un militaire et un homme politique algérien.

Amir Hani