DIA | Basma Azouar, la première ministre voilée, récupérée par les islamistes et jalousée par Naima Salhi
47997
post-template-default,single,single-post,postid-47997,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Basma Azouar, la première ministre voilée, récupérée par les islamistes et jalousée par Naima Salhi

DIA-04 janvier 2020: Basma Azouar, la nouvelle ministre des Relations avec le Parlement, est devenue la première ministre voilée dans l’histoire des gouvernements qui se sont succédés depuis l’indépendance du pays. La nouvelle a été très vite récupérée par les islamistes et leurs relais médiatiques. Et pourtant elle est en réalité la deuxième ministre voilée à entrer dans un gouvernement, puisque Aïcha Tagabou, l’ex ministre déléguée auprès du ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, chargée de l’Artisanat, était également voilée, mais un voile traditionnel du Sud. Pour les islamistes, la chose est claire, Basma Azouar est véritablement la première femme portant un hidjab islamique, même si la députée de Batna n’est pas issue d’un parti islamiste, (Elle est membre du parti El moustakbal de Belaid Abdelaziz) qui est plus proche de la tendance FLN que de la mouvance islamiste du MSP. Mais faute de représentant dans le gouvernement, les partis islamistes et leurs relais médiatiques veulent la récupérer à leurs dépends. En tout cas, s’il y a une personne qui est déçue de sa nomination, c’est bien Naima Salhi, qui a posté une vidéo dans laquelle elle dénonce à demi mot son exclusion du nouveau gouvernement Djerad. En Réalité, Naima Salhi rêvait d’être la première femme politique voilée à entrer dans le gouvernement, c’est raté! 

Amel Bouchaib