Bedoui demain à Tunis pour participer aux travaux du Comité bilatéral algéro-tunisien - DIA
36349
single,single-post,postid-36349,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Bedoui

Bedoui demain à Tunis pour participer aux travaux du Comité bilatéral algéro-tunisien

DIA-05 Octobre 2018: Le ministre de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui entamera samedi, une visite officielle en Tunisie où il présidera en compagnie de son homologue tunisien Hichem Fourati, les travaux du Comité bilatéral algéro-tunisien, englobant une rencontre avec les walis des régions frontalières des deux pays, a indiqué un communiqué du ministère.
Le développement des régions frontalières a toujours été au centre des différentes rencontres bilatérales, notamment celle de la Grande commission mixte dont la 21ème session tenue en Tunisie en mars 2017 a été couronnée par un accord sur le projet « d’approvisionnement de la région tunisienne de Sakiet Sidi Youcef en Gaz algérien ».
Dans l’objectif de relancer le développement aux frontières communes des deux pays, les deux parties aspirent à l’exploitation des ressources naturelles que recèlent les régions frontalières et ce « afin de relancer un nouveau partenariat » en vue de valoriser les ressources minières disponibles et créer des activités industrielles permanentes autour des grands projets ».
 
Parmi les domaines de coopération devant être renforcés par les deux parties, il y a lieu de citer l’exploitation des interconnexions électriques entre les deux pays, l’examen de la possibilité d`augmenter le seuil de transit de l`énergie et de développer les échanges commerciaux en matière d`électricité ainsi que les échanges d`expérience en matière de raccordement des régions isolées et frontalières aux réseaux d’électricité et de gaz, conformément aux conclusions du Comité bilatéral Energie algéro-tunisien.