DIA | Benflis : l’éternel lièvre usé par ses échecs
47473
post-template-default,single,single-post,postid-47473,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Benflis : l’éternel lièvre usé par ses échecs

DIA-13 décembre 2019: Ali Benflis qui s’est porté candidat à la présidentielle pour la 3e fois, a essuyé un cuisant échec en se faisant dépasser par Abdelkader Bengrina et talonné par Azzedine Mihoubi et Abdelaziz Belaid.

Après ses échecs aux présidentielles de 2004 et 2014, Benflis n’a pas appris la leçon et s’est fait avoir une nouvelle fois en 2019, alors qu’il est âgé de 74 ans. C’est dire qu’il s’agit de la dernière tentative de cet ancien chef du gouvernement de Abdelaziz Bouteflika.

Benflis aura essayé par tous les moyens pour revenir au Pouvoir, après avoir été jeté par Bouteflika en 2001, alors qu’il a été son directeur de campagne en 1999. Les postes de responsabilité qu’il avait occupés sous l’ère Bouteflika auront ainsi altéré sa crédibilité, d’où l’échec de toutes ses tentatives de se refaire une virginité et réinvestir la scène politique.

Après son 3e échec, Benflis a laissé entendre qu’il réunira prochainement les cadres de son parti pour annoncer son retrait et céder la place aux jeunes. Ce serait la meilleure décision qu’il aura à prendre, à moins qu’il ait encore l’ambition de se porter candidat à la présidentielle de 2024.

Mohamed Nassim