Brahim Seddiki salue le professionnalisme de la journaliste d'El moudjahid (Vidéo) - DIA
34432
single,single-post,postid-34432,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-SEDDIKI

Brahim Seddiki salue le professionnalisme de la journaliste d’El moudjahid (Vidéo)

DIA-07 août 2018: Après la conférence de presse du ministre de la Culture Azzedine Mihoubi, le commissaire du Festival du film arabe d’Oran, Brahim Seddiki a organisé hier un point de presse au forum d’El Hiwar pour s’expliquer sur les problèmes survenus durant la dernière édition. 

Le commissaire du FIOFA a notamment critiqué la gestion du maire d’Oran, Boukhatem qui n’avait pas fait son travail pour faciliter la tache des organisateurs du Festival. Seddiki toujours aussi communicatif et très ouvert aux critiques, a reconnu certaines maladresses de l’organisation de cette édition , notamment en ce qui concerne les couacs avec certains invités et dans la programmation 

Interrogé sur le traitement infligé  à la presse, Brahim Seddiki a tenu dans un premier temps à saluer le professionnalisme de la journaliste d’El moudjahid, Sihem Oubrahem dans l’affaire dite des sacs bleus. La journaliste était la première à dénoncer sur sa page facebook le mauvais accueil de l’hôtel privé qui a été affecté pour recevoir les journalistes. 

La journaliste a été injustement critiquée par certains confrères pour son geste alors qu’elle voulait juste dénoncer la dignité des membres de la presse. 

Par ailleurs, lors de sa conférence de presse,  M. Seddiki a exprimé sa déception quant à la couverture par certains journalistes qui se sont «attaqués à l’aspect organisationnel», en oubliant la mission pour laquelle ils étaient accrédités : le festival et la rencontre avec les stars. 

Enfin questionné sur les chiffres, le commissaire du FIOFA a précisé que les participants étaient au nombre de 470, dont 107 étrangers, 17 organes de presse et 38 films inscrits dans la compétition officielle.    

Amel Bouchaib