BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Les caméras cachées algériennes défient l’Arav

DIA-31 mai 2017: Trois jours après le début du ramadhan les télévisions privées n’ont pas suivi les avertissements de l’Arav diffusés le 18 mai dernier.

Dans son communiqué rendu public ce jour là, l’ARAV avait lancé un appel aux chaînes TV algériennes afin d’observer les « principes d’intérêt général » afin d’éviter les « dérives » constatées les années précédentes, tout en élaborant des programmes spéciaux pour le Ramadhan  »qui soient un espace d’éveil à la fois spirituel et rationnel, conciliant authenticité et modernité ».

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a mis en garde les chaînes de télévision algériennes, notamment privées, contre ce genre de programmes comme ce fut le cas l’année dernière lorsque des émissions et des caméras cachées ont été carrément interdites ! Il s’agit en particulier des émissions de caméra cachée où des invités ont été piégés comme étant kidnappées par des groupes terroristes.

Seulement voila, les télévisions privées n’ont pas suivi les directives de l’Arav et en premier lieu la chaîne Echourouk Tv qui à travers la caméra cachée « El ouaara » produite par Rym Ghazali a utilisé des procédés  violents piégeant les victimes dans une opération de contre-bande. L’un des comédiens participant à cette caméra cachée Dz Joker, qui faisait office de policier, utilise même un arme interdite en Algérie, un pistolet mitrailleur Uzi israélien. Dans un autre numéro de la caméra cachée organisé par la productrice Rym Ghazali, elle essaye de piéger Mourad Khan en essayant d’organiser une agression.

Sur une autre chaîne, El Bilad, la violence est encore de mise quand un des piégés tente de frapper le piégeur avec un tesson de bouteille. Une vidéo violente qui ne cadre pas avec les concepts sociaux et comiques de la caméras cachée, dont le principe est de piéger l’invité avec une situation indélicate et surtout comique.

Salim Bey

 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Gouna Festival

Sawiris écarte le cinéma algérien de la 1ère édition de son Festival de Gouna

DIA-22 septembre 2017: L’Algérie qui a été le premier pays arabe et africain en dehors de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *