BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Mon candidat préféré aux législatives 2017

DIA-14 avril 2017: Coluche avait raison : « La chambre des députés, la moitié sont bons à rien. Les autres sont prêts à tout « .  C’est en effet en regardant les affiches des candidats à la députation pour les élections législatives du 4 mai prochain que je me suis rendu compte du manque de militantisme chez  certains candidats, parachutés dans les listes pour de nombreuses raisons. Entre les premières législatives plurielles de  1997 et celles prévues en mai 2017, on a fait un bon de 20 ans en arrière.  20 ans de recul, de dépolitisation et surtout 20 ans de décomposition , qui ont  sensiblement détruit la mosaïque politique du pays.  En 20 ans on a vu le mouvement islamiste se décupler. Du parti dissous le FIS né de la pensée islamique unique, on s’est retrouvé avec 7 partis islamistes en 2017(Ennahda, El adala, El Islah, el Karama, Hamas, el Djabha el djadida en 2017 ) au point de faire perdre la qibla aux électeurs islamistes qui se sont retournés vers les partis politiques dits démocrates, qui ont commencé la « salat ». Le MPA d’Amara Benyounès a été le premier à draguer l’électorat islamiste, considéré comme le plus actif après les militants berbères. Vient ensuite le RCD, qui s’est trompé de peuple en 1997 et qui a retrouvé sa véritable société en 2017 en plaçant des femmes voilées dans ses listes. Un voile qu’il a toujours combattu et qu’il s’est résigné à en faire la promotion de sa success story. Le MDS, résidu du parti communiste algérien a disparu comme le PC en Europe. Le FLN cherche son hologramme dans le disque dur du RND, qui a compris que pour gagner les élections il faut miser sur les réseaux sociaux. Le PT n’a pas cessé de ….PT que du vent.  Mais dans tout ce périmètre  politique de l’Algérie, il n’y a pas de laboratoire de fabrication de candidat, mais une « cousina » de réflexion. Alors qui d’après vous peut être le meilleur candidat pour ces législatives? Il aurait pu être un bon programme de télévision pour l’élection qui a perdu le sens de la politique.  Pour certains partis, le meilleur candidat aux législatives ce n’est pas exclusivement l’Universitaire, l’homme d’affaires ou encore un homme des médias.  Mon meilleur candidat préféré, ce n’est pas celui qui est parachuté par des cercles obscurs pour représenter un clan. Mon candidat préféré ce n’est pas celui qui dépose un milliard sur la table d’un chef de parti politique pour acheter sa place de tête de liste et gagner une immunité parlementaire pour mieux voler le pauvre citoyen. Mon candidat préféré n’a pas besoin de parler au nom de Bouteflika  pour faire croire qu’il est soutenu par le clan présidentiel. Mon candidat préféré, doit surtout gagner la confiance du peuple avant de se présenter et ne pas apparaitre sur les listes électorales comme un lauréat  du Bac. Mon candidat préféré doit faire campagne dans sa wilaya et ne pas fuir dans d’autres wilayas pour espérer être élu. Enfin mon candidat préféré doit savoir parler au peuple avec son cœur et sa conviction et non pas enregistrer des discours creux qui tuent l’espoir d’un futur glorieux.
@salimaggar
aggar.sa@gmail.com
 
TwitterGoogle+Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *