DIA | Candidats à la présidentielle 2019: Le carnaval fi dechra continu
45891
post-template-default,single,single-post,postid-45891,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Candidats à la présidentielle 2019: Le carnaval fi dechra continu

DIA-04 octobre 2019: La présidentielle de 2019, qui aura lieu le 12 décembre prochain et qui a vu la présentation de 100 intentions de candidature continue de revoir des candidats déjantés. Le dernier en date Mohamed Maaouni, au look de Derid El Lahal, qui a fait l’ambiance et le buzz à Club des pins, où est situé l’instance de réception des candidatures pour la présidentielle. Comment peut-on encore permettre à des personnes qui ne possèdent pas totalement leur facultés mentales de se moquer de l’institution et surtout du peuple algérien en faisant des promesses ubuesques?

Cette situation a même poussé un autre personnage loufoque cheikh Noui de l’émission Talea habet sur Ennahar Tv de critiquer ces personnages venus d’une autre planète et qui offrent une image désolante de la présidentielle. 

En plus de ses clowns, des journalistes Oussama Walid et Slimane Bakhlili se sont présentés cette semaine, avec arrogance, pour postuler pour le poste de premier magistrat du pays. Une attitude qui démontre si besoin est, le manque de rigueur dans la sélection des candidats et surtout l’absence d’une politique de communication qui éviterait ce genre d’images.  

Amel Bouchaib  

Lire aussi: Le retour des clowns de la présidentielle (Vidéo)