CAPHARNAÜM de Nadine Labaki, en ouverture du Festival des cinémas arabes le 28 juin - DIA
32996
single,single-post,postid-32996,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-FESTIVAL ARABE

CAPHARNAÜM de Nadine Labaki, en ouverture du Festival des cinémas arabes le 28 juin

DIA-18 juin 2018: Nous avons le plaisir de vous annoncer que le film d’ouverture de la première édition du Festival des cinémas arabes de l’IMA, jeudi 28 juin prochain, sera le prix du Jury de Cannes 2018, CAPHARNAÜM, de la libanaise Nadine Labaki en sa présence.  

Actrice, réalisatrice et scénariste libanaise, Nadine Labaki, avait présenté son film d’école 11, rue Pasteur  à la Biennale des cinémas arabesen 1997 dans la section court-métrage et avait obtenu le Prix du meilleur court-métrage. Après de nombreux clips musicaux et publicités, elle joue dans le film Bosta l’autobus de Philippe Aractingi, présenté à la Biennale des cinémas arabes en 2006.

Elle réalise son premier long-métrage, Caramel, présenté à la Quinzaine des réalisateurs. Vendu dans 65 pays, son film est le plus grand succès international du cinéma libanais. En 2011, son deuxième long Et maintenant on va où ?est choisi pour représenter le Liban aux Oscars. En 2015, elle est membre du jury Un certain regard présidé par Isabella Rossellini. Femme engagée, Nadine Labaki est candidate sur la liste Beyrouth Madinati pour l’élection municipale à Beyrouth. Son troisième long-métrage Capharnaüm, présenté en compétition officielle festival de Cannes 2018, obtient le Prix du Jury.

Le Festival des cinémas arabesse tient du 28 juin au 8 juillet 2018 à l’Institut du Monde arabe à Paris. Il marque le retour à l’IMA de cette manifestation qui était devenu le rendez-vous phare des cinéastes arabes jusqu’en 2006, date de son interruption.

Hiam Abbass, actrice et réalisatrice palestinienne, est la présidente d’honneur de cette première édition. 

Le jury fiction est présidé Faouzi Bensaïdi,réalisateur, scénariste et acteur marocain. 

Le jury documentaire est présidé par Serge Le Péron, rédacteur, chroniquer et réalisateur français.