Chamsedine conseille aux Algériens d'égorger le poulet qu'ils consomment - DIA
28771
single,single-post,postid-28771,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
dia-cheikh-chamessdine

Chamsedine conseille aux Algériens d’égorger le poulet qu’ils consomment

DIA-21 février 2018: Le prédicateur vedette de la chaîne Ennahar-TV, Chamsedine, a conseillé les Algériens d’égorger eux-mêmes le poulet qu’ils consomment. Du fait de la polémique née de la manière avec laquelle le poulet est égorgé dans les abattoirs, il a recommandé aux Algériens de l’égorger eux-mêmes.
Selon des reportages diffusés dans différentes chaînes TV privées, le poulet est étourdi par une décharge électrique avant son abattage, ce qui est contesté par plusieurs imams qui ont déclaré que ce poulet n’est pas hallal et donc impropre à la consommation, précisant que Dieu a ordonné clairement dans le Saint Coran d’égorger l’animal et non de l’étourdir ou de l’assommer avant son abattage et ce, afin qu’il soit complètement vidé de tout son sang.
Chamsedine s’en est pris aussi au ministre des Affaires religieuses et des Wakfs et à certains imams qui ont approuvé l’étourdissement des poulets par des décharges électriques avant leur abattage.
Dans les abattoirs, on explique que le poulet est étourdi afin d’éviter ses soubresauts qui provoquent par la suite des hématomes et des blessures sur ses ailes ! En somme, pour Chamsedine ce poulet n’est pas hallal.
Mohamed Nassim