Cheikh Shamssedine : "Le merguez que consomment les Algériens ne serait pas halal" - DIA
23019
single,single-post,postid-23019,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
dia-cheikh-shamessine

Cheikh Shamssedine : « Le merguez que consomment les Algériens ne serait pas halal »

DIA-17 septembre 2017: Le prédicateur de la chaine TV Ennahar, Cheikh Chamssedine, a défié le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi, en ce qui concerne l’importation des boyaux ou des intestins servant à fabriquer du merguez en Algérie. Pour Chamssedine, «ces boyaux ne sont pas halal et le ministre n’a pas rassuré les Algériens à ce sujet».
Selon Chamssedine, le ministre du Commerce s’est contenté de préciser que «ces produits sont soumis avant leur importation à l’autorisation sanitaire d’importation des produits d’origine animale délivrée par les services du ministère de l’Agriculture». Il exige du ministre de dire aux Algériens que les boyaux sont halal et proviennent d’animaux abattus selon le rite musulman.
Par ailleurs, il est étonnant que l’Algérie importe des boyaux, au moment où le gouvernement adopte une politique de rationalisation des dépenses. Il est aussi à se demander pourquoi importe-t-on ces intestins, alors que ceux des bêtes abattues dans les abattoirs locaux suffiraient largement à satisfaire la demande nationale en la matière. Et enfin pourquoi c’est un prédicateur religieux qui est chargé de lancer l’alerte dans la société?  
 
Amir Hani