Le CNCA adhère à l’Arab film Institute commission - DIA
33893
single,single-post,postid-33893,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-MOURAD cHOUHI

Le CNCA adhère à l’Arab film Institute commission

DIA-17 juillet 2018: Le Centre National du cinéma et de l’Audiovisuel  (CNCA) a adhéré cette semaine à Tunis au l’AFIC (Arab film Institute Commission). C’est son Directeur général M.Mourad Chouihi qui a signé la convention cadre relative à la création de cette coordination, qui regroupe les principaux Centres de cinéma arabes.  Cette rencontre s’est déroulée lors de la première édition du Festival du cinéma méditerranéen Manarat, qui a eu lieu entre le 9 et le 15 juillet.

L’annonce a été faite par Chiraz Laatiri, la directrice générale du Centre tunisien du cinéma et de l’image (CNCI) et a regroupé sept pays du Sud à savoir la Tunisie, l’Egypte, l’Algérie, le Maroc, la Jordanie, la Palestine et le Liban.

Au cours d’une conférence de presse la directrice du CNC tunisien a présenté l’Arab Film Institute Commission comme « un groupement de réflexion autour des problèmes du cinéma méditerranéen du Sud, volet distribution, sous-titrage, fonds communs de production… ».

Il sera, en quelque sorte, l’équivalent des European film agency Directors (EFADS) qui était représenté à Tunis par son responsable Peter Digues.

Le volet institutionnel et professionnel du festival s’articule sur trois autres grands rendez-vous dont une rencontre réunissant les centres de cinéma Nord-Sud qui mobilise huit des EFADS (European film agency Directors), un groupement des CNC européens. La responsable du CNCI a parlé d’une grande dynamique qui est en train de se faire Nord-Sud/Sud-Nord.  

Cet accord vise notamment à encourager la coproduction, les échanges lors des festivals,  la distribution des films entre les sept pays et surtout encourager les tournages des films  dans les pays signataires de cette convention.     

Salim Bey 

DIA-FIAC