Communication officielle: Quand la chaîne privée Ennahar supplante l'APS (Vidéo) - DIA
34915
single,single-post,postid-34915,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
dia-presidence

Communication officielle: Quand la chaîne privée Ennahar supplante l’APS (Vidéo)

DIA-22 août 2018: Depuis quelques mois les informations sur les récents  changements dans l’armée, la gendarmerie, la police et même le  gouvernement ont été annoncés par des médias autres que ceux que l’Etat  jadis utilisait dans sa communication officielle, c’est à dire : l’APS,  l’agence de presse gouvernementale et l’ENTV, la télévision publique.

Ces deux derniers médias ont perdu depuis quelques années voir depuis  quelques mois, leurs privilèges de médias proches du pouvoir. Ils ont été  dépassés voir remplacés par des médias privés à influence reconnue et grandissante: La chaîne Ennahar Tv appartenant à Anis Rahmani et Dzair News appartenant à Ali Haddad. Le groupe Ennahar qui possède également
deux médias électroniques: Ennahar Online (en arabe) et Alg24 (en français), servent également de diffuseurs des nouvelles, liées à des informations exclusives dans les récents changements qui ont touché les services de sécurité en Algérie.

Ces médias tirent leurs influences et leurs puissances des relations qu’elle possèdent au sein des deux institutions importantes de l’Etat: La présidence et l’Armée.

Pourquoi ces deux institutions qui ont l’habitude de passer par les canaux normaux de la communication officielle, L’APS et la télévision publique ont depuis changé de cap et opté pour des médias privées autorisés mais non agréés officiellement?

Aujourd’hui alors que la chaîne Ennahar et ses médias électroniques annonçaient des changements au sein de l’institution militaire, l’APS, se contentait du communiqué envoyé par le département de communication du MDN, sur la visite du général Major Gaid Salah à la 1ère région militaire. Alors que la véritable mission qui était inscrite par l’Etat Major était selon le communiqué du MDN, l’installation du nouveau chef de la 1ère région militaire le Général-major Ali Sidane, en remplacement de Général-major Habib Chentouf, l’APS qui est connue pour sa rigueur dans le traitement juste de l’information, a titré sur la visite et non sur l’installation du nouveau chef de la 1ère région militaire. Mais avec ce communiqué, le MDN officialise indirectement le limogeage du puissant Général Major Chentouf.

Pour cause, le MDN n’a jamais communiqué sur les récents changements qui ont touché la 1ère et la 2ème région militaire, et dont l’APS, n’avait pas à évoquer un départ ou un remplacement, dans l’institution militaire.

En réalité, le MDN qui est connu comme la grande muette, ne communique pas sur deux sujets importants: la perte de ses hommes dans une opération sécuritaire et les changements ou le limogeage de ses cadres supérieurs.

L’APS qui est réputée pour être une agence de presse rigoureuse ne badine pas avec l’information officielle et encore moins avec des informations liées à l’armée. L’agence de presse publie souvent les communiqués officiels sans les retoucher, maintenant même les erreurs d’orthographe et les coquilles parues dans le texte orignal. Ce qui a souvent provoqué  de graves erreurs d’interprétation ou d’annonce.

En Réalité, pour tout ce qui est des nominations et des remaniements, l’APS se réfère aux seuls communiqués de la présidence, du MDN ou du premier ministère. L’APS est sans doute le seul média qui est obligé à chaque fois de citer ses sources. Un critère qui fait de l’APS, le média le plus sûr et le plus crédible en Algérie.

En revanche, les médias du groupe Ennahar ne citent pas les sources de l’information qu’ils ont publié. Dans ce reportage qui a été diffusé sous forme de flash urgent et qui a mobilisé toutes les rédactions de la presse à Alger à partir de 12h23, le journaliste d’Ennahar ne précise pas la source de l’information mais affirme que ces décisions ont été prises par le Président Bouteflika. La présidence a-t-elle choisi la chaîne Ennahar Tv comme relais de la communication officielle? Rien ne peut le conforter. Généralement les décisions du président passent par l’agence officielle.

Le plus étonnant est que la chaîne Ennahar Tv n’est pas la seule télévision à diffuser ses informations sensibles non confirmés. La chaîne privée Dzair News de Ali Haddad, qui est dirigée actuellement par Mohamed Hakem a également diffusé l’information presque au même moment. Les deux chaînes se font la course des infos importantes, au moment ou la chaîne Echourouk News fait du rétropédalage.

Mieux encore ces deux médias ont diffusé des informations sur l’armée qui ont été reprises dans la matinée, par deux médias électroniques considérés comme « opposants »: Le site Flashdisc de Bensedira et le site Dzairpresse de Adlane Mellah, le fils de l’ancien directeur de communication du premier ministre Sellal, Belkacem Mellah est un farouche opposant à Ouyahia. Ces deux médias électroniques possèdent leurs propres sources sur la scène médiatique et même au sein du sérail.

Ces deux sites diffusent quotidiennement des informations liées aux changements au sommet de l’Etat avec des lectures plus ou moins osées.
D’ailleurs la chaîne Ennahar Tv a indiqué que ces  récents changement dans le MDN  entrent dans le cadre d’un rajeunissement et d’une professionnalisation de l’armée.  Un commentaire que ne pouvait jamais se permettre l’APS dans ses communiqués.

Aujourd’hui, les médias traditionnels, comme la presse écrite et même certains médias électroniques comme TSA  et Algérie1 ont perdu du terrain et sont devenus des « suiveurs » d’Ennahar pour la validation de certaines informations. Malgré tous les efforts de l’APS pour numériser son information, elle bute malheureusement sur l’offensive grandissante du groupe Ennahar Tv. Ce changement dans la diffusion de l’information « officielle » perturbe en tout cas certains médias classiques et même électroniques concernant la confirmation de certaines informations non diffusés par l’APS. Certains préfèrent zapper totalement l’info pour éviter les problèmes.

Enfin, pour ce qui est de la télévision publique l’Eptv, elle reste fidèle aux informations diffusées par l’APS et ne compte pas se déroger à cette règle quelle que soit l’avancée des chaînes privées.  Le DG de l’EPTV Tewfik Khelladi qui est un ancien directeur de l’information à l’APS connait très bien cette distance et ne compte pas la changer pour autant.

Salim Bey