Complaisance dans la sélection des joueurs : la FAF réagit aux révélations d'Achiou - DIA
40280
single,single-post,postid-40280,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-FAF

Complaisance dans la sélection des joueurs : la FAF réagit aux révélations d’Achiou

DIA-23 Février 2019: La Fédération algérienne de football (FAF) a répondu à Achiou suite à ses déclarations sur la chaîne El Heddaf TV quand il a indiqué qu’il ne fait pas partie des entraîneurs qui «travaillent sous les ordres qu’ils reçoivent par téléphone».
Achiou a révélé qu’il avait refusé de sélectionner des joueurs qui lui étaient recommandés quand il était sélectionneur des U20 à la FAF, précisant qu’il recevait des appels téléphoniques pour l’instruire de sélectionner certains joueurs. Il a indiqué que des responsables à la Direction technique nationale lui avaient dit que ces ordres venaient du président de la FAF, Kheireddine Zetchi.
Achiou a refusé de révéler l’identité des joueurs concernés «afin de ne pas nuire à leur carrière», précisant que «c’était les parents de ces joueurs qui voulaient profiter de leurs relations au sein de la FAF pour imposer leurs enfants en sélection».
Pis encore, Achiou a parlé de «délateurs à la FAF qui informaient le président de tout ce qui se passait», soulignant à cet effet qu’il n’a jamais bénéficié d’une carte SIM de téléphone mobile de la FAF car il n’appelait jamais le président pour lui faire des compte-rendus quotidiens, pour reprendre ses propos.
Suite à ces déclarations, la FAF a noté dans un communiqué qu’elle «a été surprise et sincèrement déçue par la sortie médiatique de M. Hocine Achiou»,  relevant que ce joueur a «malheureusement déçu par son niveau lors de l’exercice de son métier d’adjoint et a vraisemblablement opté pour une autre voie, qu’il maitrise mieux, celle du mensonge et des contre-vérités».
Qualifiant ces révélations de «désinformation», la FAF aurait aimé que «M. Achiou aille au bout de ses déclarations en divulguant les noms du sélectionneur et du joueur ainsi que l’identité du père de ce dernier
La FAF qui «dément» les propos d’Achiou et «se réserve le droit de recourir aux juridictions compétentes pour exiger réparation». 
Nassim Fateh