BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Conférence de presse de Luis Alcaraz: «J’ai envie de réussir en Algérie» (Vidéo)

 DIA-19 avril 2017: Le nouveau sélectionneur national, l’Espagnol Lucas Alcaraz, a affirmé qu’il veut réussir en Algérie. S’exprimant à l’occasion d’une conférence de presse, le technicien espagnol a indiqué qu’il est en Algérie «pour travailler et réussir».
«Je sais que je ne fais pas l’unanimité en Algérie, mais je suis là pour travailler. J’ai une grande envie de réussir mon challenge», a lancé Alcaraz à l’endroit des journalistes, qui étaient nombreux à couvrir la première sortie médiatique du nouveau sélectionneur.
Alcaraz qui a signé un contrat de travail deux années avec la FAF a pour objectif de qualifier l’équipe nationale à la phase finale de la CAN-2019 qui se déroulera au Cameroun. Il est tenu d’atteindre les demi-finales de la CAN-2019, a-t-il  fait savoir.
 
Alcaraz évite de parler Mondial-2018 
Si Alcaraz parle de la CAN, il a évité en revanche d’évoquer le Mondial-2018 dont les chances de qualification de l’Algérie sont sérieusement compromises. «L’équipe nationale est dans une situation difficile», a-t-il dit au sujet du Mondial-2018. Toutefois, il a relativisé quand il a indiqué que l’équipe jouera pour gagner tous ses matches !  
«Nous allons lutter pour gagner», a-t-il dit, précisant qu’il abordera match par match sans pour autant s’engager à refaire le retard de l’équipe nationale dans sa course à la qualification au Mondial. Il a relevé que l’équipe nationale est sortie d’une grande déception après son ratage à la CAN-2017. Il ambitionne ainsi de redonner vie à cette sélection. Pour ce faire, il a fait savoir qu’il sollicitera les joueurs quel que soient les clubs ou le championnat où ils évoluent. «Pour moi, il n’y a que la compétence qui compte», a-t-il précisé.
Alcazar a tenu à précise que «les portes de la sélection restent ouvertes à tous les joueurs». Et d’ajouter : «les joueurs algériens sont talentueux et brillants, il leur manque l’organisation tactique».
 
Un stage de regroupement tous les  mois
Contrairement aux autres sélectionneurs de l’équipe nationale, Alcaraz travaillera à plein temps en Algérie. Il a indiqué qu’il programmera un stage de regroupement chaque mois pour les joueurs locaux, précisant qu’il ne se contentera pas des dates FIFA. Il assistera aussi aux matches du championnat et suivra ce week-end la rencontre MCA-MCO.
Mieux encore, il compte travailler davantage avec les entraîneurs de la FAF et des clubs algériens pour mieux s’imprégner du football local. «J’ai tout à apprendre», a-t-il dit, souhaitant «l’aide de tout le monde». «Je suis pour un projet sportif et je souhaite rester le plus longtemps possible afin d’atteindre mes objectifs», a-t-il dit, insinuant qu’il se projette sur la qualification au Mondial-2022.  
 
Je n’ai jamais entraîné une sélection nationale
Alcazar considère que ce n’est pas un handicap pour le fait de n’avoir a jamais entraîné une sélection nationale. Il a indiqué à ce propos qu’il est entraîneur sans interruption dans la Liga (championnat espagnol) depuis 15 ans. Une expérience qu’il compte capitaliser au profit de sa première aventure en tant que sélectionneur national.
En ce sens, il a rappelé avoir eu dans l’équipe de Grenade 11 joueurs de différentes nationalités. C’est dire qu’il a une expérience en matière de gestion du groupe. Pour ce qui est de Yacine Brahimi, il s’est dit «content» de l’avoir eu en tant que joueur à Grenade où il a relancé sa carrière, rappelant que Brahimi a été l’auteur du but contre Barcelone en 2014. Pour Alcazar, «entraîner l’équipe nationale d’Algérie demeure un défi». Il a avoué qu’il un «passionné de football», précisant qu’il est «rigoureux et exigeant».
 
Je ne m’attendais pas à entraîner la sélection algérienne
Par ailleurs, Alcazar a indiqué qu’il ne s’attendait pas à entraîner l’équipe nationale algérienne. Il a également évité d’évoquer les conditions dans lesquelles il a été sollicité, sachant qu’il était en poste à Grenade, quelques jours avant ses contacts avec Zetchi. Il a indiqué qu’il a été «agréablement surpris» par l’accueilli qui lui a été réservé à son arrivée à Alger, ce qui le motive pour réussir en Algérie.
A une question sur son staff technique, il a fait savoir qu’il a chois ses deux adjoints alors que l’adjoint algérien et l’entraîneur des gardiens de but devraient être désigné par le président de la FAF.
 
Je vais apprendre le français 
Pour ce qui est de la langue, Alcazar a indiqué qu’il apprendra la langue française pour pouvoir communiquer avec les joueurs, précisant toutefois que le football est une langue universelle. Réitérant sa conviction et sa volonté de réussir, il a indiqué qu’il a sa propre méthode pour aller de l’avant et enregistrer des résultats probants. 
Nassim Fateh  

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-LUCAS Alcaraz

De la Liga au championnat d’Algérie: Alcaraz entre déception et volonté de réussir

DIA-25 avril 2017: Le  nouveau sélectionneur de l’équipe nationale de football, l’Espagnol Lucas Alcaraz, n’a ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *