DIA | Confidentiel: Ali Haddad cède le groupe ETRHB à son frère Meziane
42829
post-template-default,single,single-post,postid-42829,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Confidentiel: Ali Haddad cède le groupe ETRHB à son frère Meziane

DIA-31 Mai 2019: emprisonné depuis le 3 avril à la prison d’El Harrach, Ali Haddad a passé discrètement les commandes du groupe ETRHB à son frère Meziane Haddad, 57 ans, a rapporté le site Maghreb Confidentiel. 

Selon le même site, ce dernier a pris la présidence du conseil d’administration du géant du BTP le 5 mai. Pour piloter ETRHB, Meziane Haddad pourra s’appuyer sur Amokrane Allache, ex-directeur du pôle « usines et carrières » du groupe, nommé directeur général juste après l’arrestation d’Ali Haddad, qui cumulait présidence et direction générale.

Meziane Haddad était jusque-là resté dans l’ombre, n’en sortant que brièvement en 2006 lors de son kidnapping à Tizi Ouzou, le fief des Haddad. Il gère pourtant depuis plusieurs années ETRHB Construction, l’une des principales entités du groupe, et siège au conseil d’administration de plusieurs autres filiales. Le groupe ETRHB qui vit essentiellement des commandes publiques, pourrait voir tous ses marchés disparaître comme une peau de chagrin. Selon d’autres sources, l’objectif c’est de sauver le groupe de la faillite et d’honorer ses commandes en instances, seule source de revenus. Pour stopper l’hémorragie, Meziane Haddad envisagerait de fermer une partie du groupe médiatique.