Confidentiel : Les chaînes TV privées réduisent l'importance des grèves - DIA
28846
single,single-post,postid-28846,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-AUDIENCE TELEVISION

Confidentiel : Les chaînes TV privées réduisent l’importance des grèves

DIA-22 février 2018: Les chaînes de télévision privées ont été instruites de ne pas accorder donner une grande importance aux mouvements de grève dans leurs couvertures médiatiques, a-t-on appris auprès de plusieurs journalistes de ces chaînes. En les mettant en avant et en couvrant de long en large ces grèves, ces chaînes de TV auront rendu un grand service aux syndicats autonomes qui ont déclenché plusieurs débrayages. En ce sens, plusieurs leaders de ces syndicats et des meneurs de grève sont devenus célèbres et mieux connus que des membres du gouvernement.

Après la sortie de Ahmed Ouyahia en sa qualité de secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), vendredi dernier à Biskra, les patrons des chaînes TV privées semblent marquer le pas en donnant des instructions à ceux qui gèrent l’information dans ces chaînes TV de reléguer au second plan les grèves jusqu’à les négliger pour ne pas trop les médiatiser.
Même Echourouk News et Beur Tv qui semblaient marcher sur la ligne de l’opposition ont décidé de zapper la contestation. 
   
Au contraire, ces chaînes TV parlent à présent beaucoup plus d’enseignants licenciés et radiés et des élèves pénalisés que des syndicats et des grèves. Et c’est ce qui semble se produire dans la mesure où ces grèves ne font plus l’événement sur ces chaînes, notamment les grèves dans les secteur de la Santé et de l’Education.