DIA | Confidentiel : le grand retour de Hamraoui Habib Chawki (Vidéo)
40045
post-template-default,single,single-post,postid-40045,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Confidentiel : le grand retour de Hamraoui Habib Chawki (Vidéo)

DIA-12 février 2019: L’ancien ministre et ex DG de l’ENTV Hamraoui Habib Chawki a accordé sa première déclaration en tant que membre du staff de communication de la direction de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika, en évoquant la stratégie de communication qui sera établie durant la campagne électorale. C’est la première déclaration télévisée de HHC depuis son émission sur Dzair Tv sur le candidat Bouteflika en 2014. Cette première apparition devant les chaînes privées (Il n’y avait pas l’ENTV) démontre le champ de liberté accordé par la direction de Campagne et plus précisément par Sellal à HHC. 

Fidèle du président Bouteflika et de Abdelmalek Sellal, HHC avait pourtant été tenu au silence lors de la campagne de 2014, par le directeur de communication de l’époque Abdeslam Bouchouareb. Mais Sellal l’a imposé dans le staff et HHC est resté en retrait pour ne pas gêner le big boss. Après l’élection de Bouteflika en 2014, aucun poste n’a été accordé à HHC, ni en tant que ministre, ni en tant que diplomate, ni en tant que DG de l’ENTV et encore moins comme membre ou président de la l’ARAV. Une position dont rêvait HHC en raison de son ambition d’installer un espace audiovisuel moderne et international dans le monde arabe et le continent africain. Avec sa diplomatie et son sens de la coopération, il a réussi en tant que DG de l’ENTV à se placer comme SG de la Copéam, grâce au soutien des italiens et des espagnols et malgré les barrages des directeurs des chaînes publiques françaises et marocaines. 

Ce rejet du pouvoir envers « un commis de l’Etat » l’a conduit à aller vers une expérience sur une chaîne privée, El Djazairia Tv. Une courte période durant laquelle il n’a pas eu les moyens de sa politique et quitta rapidement le bateau de cette chaîne privée dirigée par des actionnaires qui n’avaient pas de vision future.     

Mais HHC sait attendre son heure, il s’est replongé ces dernières années dans les études pour décrocher un doctorat et c’est une nouvelle fois pour servir le pays et le président Bouteflika qu’il a accepté cette nouvelle mission en tant que membre à la direction de la Communication, chargé de l’audiovisuel et du projet d’une chaîne privée qui fera campagne pour le candidat Bouteflika comme ce fut le cas en 2014 pour Wiam Tv dont il a été écarté de sa direction.  Réussira-t-il sa mission ? Reviendra-t-il au gouvernement ou à la télévision publique après avril 2019? Wait and see.