DIA | Confidentiel: Les atouts de François Gouyette le futur Ambassadeur de France en Algérie
52014
post-template-default,single,single-post,postid-52014,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Confidentiel: Les atouts de François Gouyette le futur Ambassadeur de France en Algérie

DIA-12 juin 2020: Alors que la page de l’Ambassadeur de France à Alger Xavier Driencourt est définitivement tournée, on parle beaucoup du futur chef de la mission diplomatique française en Algérie, François Gouyette. Autant dire que c’est un diplomate de la stature d’un ministre des affaires étrangères qui est envoyé à Alger par le Quai d’Orsay.  

Ambassadeur de France en Arabie Saoudite depuis 2016, ce dernier avait marqué son passage de diplomate à Tunis en 2012, où il est resté quatre ans. Il a aussi été ambassadeur à Tripoli de 2008 à 2011, juste avant la chute de Khadafi. Une connaissance du pays pourrait le servir dans la gestion dossier libyen avec les algériens.
Mais le plus grand avantage de François Gouyette, dans le relationnel, c’est aussi  son épouse d’origine algérienne Halima, qui l’a beaucoup servi en Tunisie dans le maintien en force de ses relais avec le monde de la culture et de la société civile. 

L’autre grand avantage de Gouyette c’est sa maîtrise parfaite de l’arabe aussi bien classique que Derdja. L’ambassadeur connait même les grands maîtres du chaabi et du Qcid. (Voir la vidéo) 

Enfin, François Gouyette qui fût conseiller diplomatique au cabinet de l’ex Ministre de l’Intérieur, Jean-Pierre Chevènement, grand ami de l’Algérie, pourrait être ce diplomate qui contribuera à réchauffer les relations diplomatique entre Alger et Paris, et relancer la coopération diplomatique entre les deux pays.  

Amir Hani