DIA | CONFIDENTIEL: Omar Ghrib et Hireche limogés à cause du contrat avec Puma
45084
post-template-default,single,single-post,postid-45084,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

CONFIDENTIEL: Omar Ghrib et Hireche limogés à cause du contrat avec Puma

DIA-30 Août 2019: Les deux anciens responsables du MC Alger, le manager général, Omar Ghrib et le président du Conseil d’administration du MCA, Baghdad Hireche, ont été limogés par Sonatrach à cause, entre autres, du contrat signé avec l’équipementier du club, Puma, a-t-on appris auprès du Mouloudia.

Selon des informations recueillies auprès du club, «deux équipementiers (Adidas et Umbro) avaient soumis une offre meilleure que celle de Puma, mais les deux responsables avaient préférés opter pour Puma». En ce sens, les supporters du club ne cessent pas de réclamer l’ouverture d’une enquête sur ce «choix».

La même source précise que «l’équipementier Adidas avait proposé dans son offre la prise en charge de deux stages de préparation à l’étranger pour l’équipe seniors et le versement au club d’une quote-part de 10% sur chaque produit vendu aux couleurs du MCA». Malgré ces offres, Ghrib et Hireche ont opté pour Puma. La question reste posée quant aux raisons ayant amené les deux hommes à choisir l’offre la moins intéressante pour le club.

L’audit de 2016 de Achour Betrouni a disparu

Par ailleurs, le nouveau responsable du MCA, Achour Betrouni qui a remplacé Hireche, était surpris à son retour au MCA quand il a découvert que 70 personnes sont rémunérées pour des postes qu’elles n’occupent pas. Il s’agit notamment d’anciens joueurs qui disposent de contrats comme entraîneurs, adjoints ou techniciens, mais qui ne travaillent pas sur le terrain. Betrouni a décidé de ne pas renouveler ces contrats pour des personnes qui perçoivent des salaires sans travailler.

Aussi, Betrouni a été étonné de découvrir que l’audit qu’il avait réalisé sur les finances du club en 2016 a disparu. Aucune trace de cet audit n’existe au MCA, sachant que Betrouni avait été désigné responsable du club en 2016 avant d’être remplacé par Omar Ghrib…

La Société nationale Sonatrach qui parraine le MCA, est ainsi appelée à ouvrir des enquêtes sur la gestion du club de même que les Pouvoirs publics qui sont également interpellés pour mener une opération de lutte contre la corruption au sein du sport algérien, notamment le football.

Nassim Fateh