Le Conseil de la ville d'Oujda envisage de détruire la maison de la famille Bouteflika - DIA
35980
single,single-post,postid-35980,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Maison de bouteflika

Le Conseil de la ville d’Oujda envisage de détruire la maison de la famille Bouteflika

DIA- 26 septembre 2018: Le conseil de la ville d’Oujda envisage de détruire la maison de la famille du président Bouteflika, ont rapporté plusieurs médias marocains.  

Une demande en ce sens a été adressée récemment par le président du conseil de la ville au consulat d’Algérie à Oujda en vue de l’autoriser à détruire la maison où est né et grandi le président algérien, rapporte le journal Al Massae.

Cette maison qui est située dans la vieille médina d’Oujda et occupée par une famille marocaine menace de s’écrouler, précise la même source, ajoutant qu’elle constitue une menace non seulement pour cette famille mais aussi pour les voisins immédiats.

Pour éviter tout quiproquo avec l’Algérie, le Conseil de la ville espère parvenir à un accord avec la famille Bouteflika, officiellement toujours propriétaire de cette maison, soutient le journal.

Une maison que les Bouteflika veulent récupérer
Une procédure est toujours en cours actuellement entre les héritiers des Bouteflika, notamment le frère du président, Said Bouteflika, et la famille qui habite dans cette maison depuis de nombreuses années. Celle-ci paye régulièrement les loyers et la justice lui a donné raison après une procédure d’expulsion exigée par la famille.

Dans sa décision, le tribunal avait estimé que la procédure devait être présentée par un particulier et non par une représentation officielle, en l’occurrence le consulat d’Algérie à Oujda, rapporte enfin la presse marocaine.