Qui est contre le lancement de la radio digitale JOW ? - DIA
38257
single,single-post,postid-38257,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Jow

Qui est contre le lancement de la radio digitale JOW ?

DIA- 03 décembre 2018: L’événement du lancement de la nouvelle radio digitale JOW, dont la tenue était initialement prévue aujourd’hui lundi 03 décembre 2018 à 18:00 au Palais de la Culture Moufdi Zakaria a été annulé. 

Le mail d’annulation de l’événement a précisé que compte tenu de certains faits indépendants de sa volonté et extrinsèques à cette dernière, l’événement de lancement de la radio digitale JOW a été annulé. Selon certaines informations, c’est la direction de la Culture qui a finalement fait marche arrière en refusant d’accorder son espace pour le lancement de cette radio web privée. Aucune indication n’a été donnée sur le refus de cette autorisation.  Malgré cet imprévu la radio digitale Jow est déjà sur le net.  

Officiellement les radios digitales ne sont pas autorisée et activent souvent dans un flou juridique et administratif. Récemment la justice a ordonné la saisie du matériel de « Sarbacane, la web-radio » de Abdelkrim Zeghileche, à Constantine. Il avait lancé une web-radio en 2015 qu’il gère depuis sa villa sise au quartier Sissaoui, mais n’a jamais obtenu d’agrément. Accusé de diffamation et injures Abdelkrim Zeghileche a été condamné à une sentence de deux mois de prison avec sursis et une amende de 50000 dinars mais ce dernier reste en prison sous le coup d’un deuxième mandat de dépôt dans une seconde affaire. 

Parmi les autres médias radiophoniques digitaux activant en Algérie, on retiendra Radio M, appartenant au groupe Interface médias qui gère notamment le site Maghreb émergent.  

Salim Bey   

shares