BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Dans les coulisses d’Ennahar Tv juste après la nomination d’Ouyahia

DIA-15 août 2017: Etre présent dans une télévision au moment d’un grand événement est toujours un moment fort, d’autant plus que cette télévision a toujours été un acteur dominant dans la vie politique des algériens.

Il est 14h29 quand je suis arrivé dans les locaux de la chaîne Ennahar, (Une télévision qui s’est illustrée depuis quelques années comme une chaîne importante dans le paysage audiovisuel algérien et arabe). Invité à parler de culture dans une rubrique d’information qui était jusque-là tranquille, un événement majeure intervient à 14h30 et va bouleverser le programme et l’ordre du jour de la chaîne.

Dans la régie de la chaîne une information tombe dans le film rouge de la chaîne et sous les yeux du réalisateur Tricaster, qui lit : « Le président Bouteflika met fin aux fonctions de Tebboune et nomme Ahmed Ouyahia comme Premier ministre. » « Allah Ou akbar », crie le technicien qui est ensuite assailli d’appels de la rédaction. L’information est tombée à l’APS  et a été ensuite envoyée rapidement au service infographie pour créer un synthé qui sera ensuite balancé en quelques secondes à l’écran.
Malgré sa courte existence, la chaîne Ennahar Tv a acquis depuis quelques années une solide expérience de traitement de l’information. Le mode d’exécution est tellement huilé qu’il étonne de nombreuses rédactions par sa rapidité.

DIA-ZHOR eL HADJ
La journaliste d’Ennahar Zhor Hadj avec Chihab Seddik, le porte parole du RND

Et pourtant dans cette affaire, Ennahar Tv n’a pas été mise au courant, comme dans le passé, du récent changement. Elle l’a appris comme toute la presse par le biais de l’APS. L’ENTV a même diffusé la nouvelle avant elle, sur le fil rouge mais comme le programme n’a pas changé, l’information est passée inaperçue sur la télévision publique. Il faut dire que l’Entv tout comme l’APS  ont reçu en même temps un fax de la présidence les informant du changement au sommet du gouvernement. Les canaux de communication des chaînes privées n’ont pas été associés à cette nouvelle. Mais Ennahar Tv a su s’adapter avec la nouvelle et a pris rapidement la décision de réorienter son programme.
Dans la régie on insiste avec la journaliste de permanence Zhor El hadj, pour répéter l’information majeure de la journée : la nomination d’Ouyahia au poste de Premier Ministre. Le matraquage médiatique fait partie de la spécialisée de la chaîne. 

14h38, soit quelques minutes après l’annonce de la nouvelle, la journaliste des sports qui était prévue pour un passage de plusieurs minutes a dû réduire le temps de son intervention, à quelques minutes seulement juste pour parler de Haddad et de sa coqueluche Belaili. Il faut dire que depuis quelques temps la chaîne Ennahar avait pris le risque de porter assistance au patron de l’ETRHB (Même si il avait deux chaînes) dans sa guerre ouverte contre Tebboune. Maintenant que Tebboune est limogé, la chaîne récolte les fruits et les conséquences de son choix éditorial.

Dans la régie les choses sérieuses commencent. Le rédacteur en chef et numéro deux de la chaîne Ahmed Hafsi est descendu en personne pour diriger les commandes du Journal télévisé permanent. Il faut dire que la régie Tricaster était dépassée par les directives venant de toute part, et Ahmed Hafsi mène la barque comme un amiral. Il demande de chercher des intervenants aussi bien dans le pouvoir que dans l’opposition. La politique du « l’opinion » et « l’opinion contraire » d’Al jazeera prenait tout son sens. 

Entre son portable pour recevoir les appels de félicitations de personnalités importantes, le téléphone pour solliciter des politiques à interviewer et la régie pour gérer à travers l’oreillette, la journaliste Zhor Hadj, le jeune rédacteur en chef a assuré. 

Malgré la pression du direct, la journaliste Zhor Hadj a su encadrer les multiples intervenants dans son émission. C’est sans doute sa vivacité et cette efficacité dans la gestion de l’info qui fait d’Ennahar la première chaîne du pays. En l’espace d’une heure, la journaliste d’Ennahar a interviewé trois personnalités politiques.
C’est vers 15h30 soit une heure après mon arrivée dans la chaîne que je suis intervenu non pas comme homme de culture mais comme journaliste et observateur politique. Par la force des choses j’étais le premier invité sur le plateau à commenter en direct la nomination d’Ouyahia. A ce moment-là, l’audience de la chaîne est en hausse. Ennahar Tv était, avec un degré moindre Echourouk News et Dzair News,  sont les seules chaînes à mobiliser une rédaction pour commenter ce mini changement au sommet de l’Etat.

DIA-BENARBIA ENNAHR
La journaliste Majda Benarbia avec l’ancien Président de l’APN Abdelaziz Ziari

A 16h, la journaliste Majda Benarbia entre en scène. C’est la journaliste la plus politisée du service information d’Ennahar, elle maîtrise aussi bien l’arabe, le français que l’anglais. On l’a surnomme la Khadidja Benguenna d’Ennahar en raison de son voile et surtout de son éloquence. Elle fait partie des meilleurs éléments du service news de la chaîne. En l’espace de deux heures, elle va interviewer plus de cinq chefs politiques et ministres sur la nomination d’Ouyahia au Premier ministère.

En l’espace d’une après-midi, la chaîne Ennahar Tv a réussi à maintenir le téléspectateur algérien collé sur son petit écran, oubliant au passage qu’elle a gagné sa première bataille médiatique pour faire chuter un premier ministre…..

Salim AGGAR   

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

abbes ouyahia

Ouyahia contre Ould Abbes : la guerre sournoise

DIA-17 novembre 2017: Ahmed Ouyahia qui s’est débarrassé de la casquette de Premier ministre à ...