Coupe d'Algérie : La JSK refuse de jouer au 5-juillet et exige la démission de la FAF - DIA
29223
single,single-post,postid-29223,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-cHERIF Melal

Coupe d’Algérie : La JSK refuse de jouer au 5-juillet et exige la démission de la FAF

DIA-03 Mars 2018: La direction de la JS Kabylie a pris la décision de ne pas jouer le matche des quarts de finale de la coupe d’Algérie contre l’USM Blida au stade du 5-Juillet ce mardi. La FAF a pris cette décision car le stade de Tizi Ouzou a une capacité d’accueil de moins de 20 000 spectateurs, les règlements de la coupe d’Algérie stipulant qu’à partir des quarts de finale les matches doivent se dérouler dans des stades de plus de 20 000 spectateurs.
La direction de la JSK a défié la FAF de lui fournir des justificatifs prouvant que le stade de Tizi Ouzou a une capacité de moins de 20 000 spectateurs et exige de jouer à Tizi Ouzou.
Pour rappel, le président de la commission fédérale chargée de l’organisation de la coupe d’Algérie s’était déplacé mercredi dernier pour homologuer le stade de Tizi Ouzou et avait passé trois heures (16h-19h) à compter le nombre de sièges du stade avec les membres de la commission de la coupe d’Algérie. Auparavant, une commission de la Direction de la Jeunesse et des Sports de la wilaya de Tizi Ouzou  avait confirmé que la capacité du stade dépasse les 20 spectateurs.
Mais la commission fédérale a pris une décision contraire au rapport de la DJS, ce qui a créé un conflit entre la FAF et le MJS.
Auparavant, la commission fédérale avait pris la décision de programmer le match à Tizi Ouzou avant de se raviser pour dépêcher une commission à cette ville pour s’assurer du nombre de places du stade. A présent la JSK refuse de jouer au 5-Juillet et exige de revenir à la domiciliation initiale, à savoir le stade du 1er novembre de Tizi.
La commission fédérale n’a pas appliqué son propre règlement dans la mesure où la désignation des stades de la coupe d’Algérie devait être effectuée 48 heures après le tirage au sort, ce qui n’a pas été  le cas.
Nassim Fateh