BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Coupure d’internet en Algérie: Facebook, Twitter et Youtube fortement perturbés

DIA-15 avril 2017: Black-out total. Les Algériens ont passé un vendredi « noir » sans internet. Certaines régions  du pays étaient complètement coupées du monde, alors que d’autres ont connu des perturbations.  La lenteur catastrophique du débit dans ces régions-là a rappelé aux initiés l’époque du fameux « 15-15 ». 
En effet, Algérie Télécom avait annoncé Mardi dernier que la connexion internet sera interrompue le vendredi 14 avril entre 1h et 18h pour réparer le câble sous-marin d’Annaba, qui relie l’Algérie à Marseille. Accro à l’Internet les Algériens ont vécu un « vendredi » noir. Journée particulièrement chaude pour un 14 avril, ou la température frôlait les 30 degrés dans le centre du pays, mais également la coupure d’Internet ont fait que plusieurs villes du pays avaient  l’allure des villes qu’on voit dans les films « western ». Priver le citoyen Algérien de l’accès à l’internet c’est le priver d’oxygène. Les Algériens pareils aux autres populations du monde entier sont devenus presque totalement dépendants d’internet. Certains travaillent avec, d’autres se divertissent, mais tous en ont un besoin vital. D’ailleurs dès l’annonce par AT de la coupure, un seul mot d’ordre se faisait entendre « qu’allons nous faire un vendredi sans internet ». Il faut dire que cette coupure a eu de nombreuse conséquence sur le quotidien des Algériens. C’est ce que nous affirme Mehdi journaliste Freelance qui collabore avec différents médias Algériens. Ayant Internet pour outil de travail essentiel, ce dernier s’est vu contraint de recourir à la 3G pour pouvoir envoyer ses papiers. Seulement voila, le système D en Algérie n’est pas si efficace qu’il l’est dans d’autres pays. En recourant à la 3G, ce journaliste Freelance a constaté que son débit est tellement plus lent qu’à l’accoutumée. D’autres citoyens, qui ont la solution « Sharing » pour regarder la télévision ont été également pénalisés. Cette solution consiste à voir la télévision par le biais d’Internet. Ainsi ces deniers ont été contraints de regarder les chaines nationales et décryptées, ce qui a eu pour effet qu’ils ont raté leurs programmes préférés. D’autre part les réseaux sociaux ont été fortement restreints. L’accès à Facebook, Twitter, et les sites de vidéos comme Youtube a été quasi impossible. Algérie-Télécom a reconnu avoir mis en place un dispositif qui restreint énormément l’accès à Facebook et les autres plateformes communautaires. Vendredi soir, l’accès à ces réseaux sociaux via l’ADSL était encore bloqué. Avec la connexion 3G ou 4G, l’accès demeurait possible mais fortement perturbé. Cela sans parler des entreprises et sociétés dont Internet est un outil primordial pour leur travail.   Le ministère des PTIC qui avait annoncé que l’internet sera rétabli à 01 du matin a été rétabli finalement vers 3h, mais avec des débits très faibles. Le matin des internautes ont été surpris par l’absence encore de connexion. Pour cette coupure aucun service minimum n’a été offert aux abonnées. Ni même un remboursement ou indemnisation. Sachant que l’Internet est pour certains un gagne-pain, les agissements d’AT pourraient se traduire en un manque de respect envers les clients. Car ces derniers n’ont guère le choix, vu que le monopole de l’Internet ADSL (téléphone fixe) est toujours détenu par AT.  Ainsi, d’ici l’ouverture du champ au privé dans la fourniture d’accès internet fixe, les Algériens devront prendre leur mal en patience. 
 
Lamine Réda 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-ouyahia

Ouyahia prend ses fonctions et espère être à la hauteur de la confiance du président

DIA-16 août 2017: Ahmed Ouyahia, nommé mardi au poste de Premier ministre par le président ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *