DIA | Course contre la montre pour convoquer le corps électoral le 15 septembre
45379
post-template-default,single,single-post,postid-45379,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Course contre la montre pour convoquer le corps électoral le 15 septembre

DIA-12 Septembre 2019: Une course contre la montre est engagée pour convoquer le corps électoral le 15 septembre en cours, de manière à organiser l’élection présidentielle en décembre prochain, soit avant la fin de l’année 2019.  

En ce sens, les projets de lois relatifs à l’Autorité indépendante des élections et au régime électoral ont été adoptés par les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) en un temps record. Présentés mercredi, le projet de loi organique modifiant et complétant la loi électorale et le projet de loi organique relatif à l’Autorité nationale indépendante des élections ont été adoptés jeudi après midi.

Ces mêmes textes seront présentés devant le Conseil de la Nation, pour adoption. Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Belkacem Zeghmati a déjà présenté, jeudi, un exposé sur les deux projets de lois organiques relatifs à l’Autorité nationale indépendante en charge des élections et au régime électoral, devant les la commission des Affaires juridiques, administratives, des droits de l’homme, de l’organisation locale, de  l’aménagement du territoire et du découpage territorial au Conseil de la nation.

Une fois les deux textes adoptés, le corps électoral pourra être convoqué par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah.  De son côté, l’Instance nationale de dialogue et de médiation (INDM) que dirige Karim Younes, est arrivé au terme de sa mission consistant à entamer un dialogue avec l’ensemble des parties. Cette Instance a remis ses conclusions au chef de l’Etat en vue d’organiser une élection présidentielle dans les plus brefs délais, conformément aux recommandations et propositions des différents partis politiques, de la société civile et des syndicats.

En somme, les délais fixés par le Général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée, seront respectés sachant qu’il a appelé à convoquer le corps électoral le 15 septembre.

Amir Hani