DIA | Covid-19 : des Organisations syndicales proposent de reporter le bac et le BEM à septembre
50947
post-template-default,single,single-post,postid-50947,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Covid-19 : des Organisations syndicales proposent de reporter le bac et le BEM à septembre

DIA-26 avril 2020: Des organisations syndicales ont suggéré de reporter les examens de fin d’année au mois de septembre prochain en raison de la pandémie du Coronavirus. Actuellement, le ministère de l’Education nationale mène des consultations avec des organisations syndicales du secteur ainsi qu’avec les associations des parents d’élèves avant de prendre une décision concernant l’année scolaire 2019-2020.

Les organisations syndicales de l’Education nationale ont suggéré de reporter les examens de 5e année primaire (ex-6ème), du Brevet d’enseignement moyen (BEM) et du baccalauréat au mois de septembre. Elles ont estimé qu’il serait dangereux de reprendre les cours et d’organiser les examens de fin d’année le mois de juin prochain.

L’organisation de ces examens en juin, signifie que les élèves doivent reprendre les cours le mois de mai, ce qui serait dangereux pour leur santé. En ce sens, l’unanimité qui se dégage va vers l’organisation de ces examens en septembre prochain.

Pour ce qui est des classes n’ayant pas d’examen de fin d’année, ces mêmes organisations ont proposé de prendre en compte les notes et les évaluations des premier et deuxième trimestres tout en faisant l’impasse sur le 3ème trimestre. Elles ont expliqué qu’il s’agit en fait de mesures exceptionnelles pour une situation exceptionnelle.

Si cette option sera choisie, la rentrée scolaire 2020-2021 sera reportée et devrait intervenir le 1er octobre prochain.

Une chose est sûre, il y a une opposition et un refus de la part de ces organisations de reprendre les cours dans l’immédiat.

Amir Hani